Brexit: quels sont les effets sur Maurice?
En revanche, le gouvernement insiste qu'il faut rester vgilant.
Actualités

Brexit: quels sont les effets sur Maurice?

Ils sont unanimes à reconnaître, spécialistes, économistes et politiques qu’un éventuel sortie de l’Angleterre de l’Union Européenne, soit le Brexit, aura des effets sur Maurice, plus particulièrement sur son économie. En revanche, le gouvernement insiste qu’il faut rester vgilant.

«Dans une telle éventualité, il est impérieux pour Maurice de négocier un nouvel accord bilatéral tant avec l’Angleterre qu’avec l’Union Européenne», affirme Arvind Nilmadhub, économiste. «Compte tenu de la situation actuelle, il est fort probable que que la livre Sterling va chuter davantage. Ce qui est susceptible d’affecter les revenus de nos exportations vers l’Angleterre», ajoute-t-il.

Selon lui, s’il est vrai que tous les produits importés de l’Angleterre devraient connaître une baisse, cela ne veut pas dire que les prix baisseront à Maurice. «Cela dépendra des commercants qui vont baisser les prix ou pas», déclare Arvind Nilmadhub.

Tourisme, Services et secteur financier

Evoquant d’autres effets qui sont susceptibles d’ affecter Maurice, l’économiste soutient que lorsqu’on parle d’exportation, on fait référence, également, au Tourisme, aux Services et secteur financier. «Le fait que la roupie mauricienne est forte, admettons qu’on a par exemple 1 000 touristes qui avaient planifié leurs voyages pour venir à Maurice, ils pourraient se retracter, aller ailleurs ou les annuler tout simplement», soutient Arvind Nilmadhub. Idem, indique-t-il pour le textile. «Par exemple, si une grande entreprise de marque veut passer une grosse commande de produits textiles chez nous et que ceux-ci sont plus chers, elle aura tendance soit de diminuer, soit d’acheter avec d’autres pays», pense-t-il.

De son côté, Ganessen Chinnapen, économiste en développement tonne dans le même sens. «Nous avons déjà un problème à l’import-export. Au cours de ces quatre dernières années, nous avons importé plus de ce que nous exportons. Cela a pour conséquence un déficit, une baisse à l’importation et un coup à la valeur ajoutée», soutient Ganessen Chinnapen. Il estime qu’avec le Brexit et la guerre froide entre les Etats-Unis et la Chine, le président Trump «est en train de créer un désordre sur le marché international», cela d’autant plus que la balance des paiements des Etats-Unis est déficitaire.

«Il est un fait que la Chine lui offre des enveloppes de financement. Désormais avec le Brexit, le marché international se fragilise. Bien évidemment, cela affectera les Petits Etats Insulaires, à l’instar de Maurice qui importe 68% de ses produits»,  avance l’économiste en développement. Selon lui, cette situation est susceptible de provoquer une flambée, résultant à une pénurie sur le marché international.

«Le plus important, voire crucial et le plus alarmant est que nous n’avons pas de sécurité alimentaire. En cas de guerre, notre économie en prendra un sale coup», dit-il. Il affirme que nos produits à l’exportation, à l’instar du sucre, ne sont plus compétitifs.

«[…] Réinventer les fondamentaux économiques»

«Il faut redynamiser divers secteurs de notre économie et valoriser nos produits à l’export. Il faut encourager les entrepreneurs locaux à produire davantage et exporter», argue Ganessen Chinnapen avant de renchérir : «L’heure est de revoir et de réinventer les fondamentaux économiques.»

Au niveau de la classe politique, il y a le Dr Zouberr Joomaye, un des porte-parole du gouvernement, qui a abordé la question de Brexit, lors de la conférence de presse de la majorité gouvernementale, samedi 19 janvier. Il soutient que le gouvernement a été prévoyant en préservant les intérêts du pays.

«Le nouvel accord bilatéral que le gouvernement signera avec l’Angleterre s’inscrit dans une perspective de voir les opérateurs économiques qui en sont concernés. Il sera un succès dans la mesure qu’il préservera les intérêts des opérateurs. Le gouvernement est vigilant», maintient Zouberr Joomaye. Dans ce contexte, il lance un appel aux analystes et commentateurs de ne pas «dramatiser la situation.»

«Nous sommes conscients que le Brexit impactera sur Maurice.Mais, le gouvernement fait tout minimiser les effets de l’impact. Il est explicite que le Brexit ne nous affectera pas»,  dit-il. En sus d’un nouvel accord bilatéral qui sera signée entre Port-Louis et Londres, le porte-parole du gouvernement souligne : «Maurice est en pourparlers avec la Chine, l’Inde et l’Union Africaine. Par la suite, il y aura des accords de libre échanges.»

Brexit: quels sont les effets sur Maurice?