Budget 2020-2021: J-4, ça grouille avant le grand oral de Renganaden Padayachy
A quatre jours de la présentation du Budget 2020-2021, ça grouille au ministère des Finances, de la Planification et du Développement économique par rapport aux grandes manoeuvres de la machinerie.
Actualités

Budget 2020-2021: J-4, ça grouille avant le grand oral de Renganaden Padayachy

A quatre jours de la présentation du Budget 2020-2021, ça grouille au ministère des Finances, de la Planification et du Développement économique par rapport aux grandes manoeuvres de la machinerie. Ce budget est un moment tant attendu dans la mesure que c’est ce sera le premier budget du gouvernement nouvellement élu des législatives de novembre 2019. Aussi, ce sera le premier grand oral du titulaire, Renganaden Padayachy.

A ce stade, la machinerie des préparatifs du budget tourne à plein régime. Les cadres des Finances s’attèlent à la tâche pour finaliser les mesures budgetaires. Le responsable du Public Finance and Budget Department, Rajesh Acharaz explique qu’en marge du budget des consultations ont été menées avec les différents partenaires: monde des affaires, société civile, syndicats et ONG. Il souligne qu’après analyses des “inputs”, certaines en sont retenus pour intégrer le budget.

“Tout se reflète dans le discours du budget, plus particulièrement la philosophie du gouvernement. Cela concerne les Scheme, les projets et autres mesures pour 2020-2021 selon les moyens disponibles”, affirme Rajesh Acharaz. De même, la perception de certains, à l’instar de l’Office Attendant, V. Ubheeman, à l’effet que le Budget serait un exercice se résumant à la lecture d’un document pendant 2 heures, a été brisée. Il se rend compte que cela comprend des activités intenses dans son milieu de travail.

De son coté, le conseiller au ministère des Finances, Azeem Salehmohamed souligne que le Budget 2020-2021 s’inscrit dans une  perspective de la relance de l’investissement et de la protection du tissu social. “Voici plusieurs semaines qu’on travaille sur les différents secteurs et le plan de relance de l’économie, les aspects du social, le travail”, confie Azeem Salehmohamed.  

Il fait remarquer que les consultations avec certains partenaires, notamment les syndicats et le patronat, sont menées jusqu’à la veille de la présentation du Budget. La finalisation, indique-t-il, porte sur les mesures phares. “Ce budget se fait dans des circonstances inédites tant à Maurice qu’à l’étranger”, renchérit Azeem Salehmohamed.

Budget 2020-2021: J-4, ça grouille avant le grand oral de Renganaden Padayachy