Bypass Flic-en-Flac: début des travaux d’une route de 27 km au coût de Rs 1,6 milliard fin février-mars 2020
C’est ce qu’a affirmé le General Manager de la Road Development Authority (RDA), Nazir Mowlabaccus lors d’une séance d’explications aux deux ministres concernés, en l'occurrence le ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram et le ministre du Metro Léger et du Transport terrestre, Alan Ganoo, en présence d’officiels de Medine, vendredi 13 décembre.
Actualités

Bypass Flic-en-Flac: début des travaux d’une route de 27 km au coût de Rs 1,6 milliard fin février-mars 2020

Bypass Flic-en-Flac : les premiers coups de pioche pour les travaux d’une nouvelle route s’étendant sur une distance de 27 km, reliant La Vigie jusqu’à Flic-en-Flac au coût de Rs 1,6 milliard, seront donnés fin février- début mars 2020. C’est ce qu’a affirmé le General Manager de la Road Development Authority (RDA), Nazir Mowlabaccus lors d’une séance d’explications aux deux ministres concernés, en l’occurrence le ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram et le ministre du Metro Léger et du Transport terrestre, Alan Ganoo, en présence d’officiels de Medine, ainsi que de la presse écrite et parlée, à Pierrefonds, vendredi 13 décembre. Ces travaux étant échelonnés sur une période 3-4 ans, soit jusqu’à 2023 ou 2024, il est soutenu qu’en 2035, les problèmes de congestion routière dans les régions susmentionnées seront chose du passé.

Les ministres Bobby Hurreeram et Alan Ganoo, le CEO de Médine, Thierry Sauzier, d’autres officiels et de membres de la presse, à l’écoute des explicatios du General Manager de la RDA, Nazir Mowlabaccus sur le projet de Bypass Flic-en-Flac.

Une séance d’explication qui a été suivie d’une visite sur une partie du tracé à partir de Pierrefonds vers Flic-en-Flac, cela en vue de faire un constat de visu sur les spécificités du tracé.  La 1ère phase du projet s’étend du rond-point de La Vigie jusqu’à La Marie via le rond-point de la Brasserie sur une distance de 12 km. Il est souligné que les travaux de cette 1ère phase, d’une durée de 2 ans, coûtera Rs 600 M.

La 2e phase de ce projet de route au coût de Rs 1 milliard, s’étendant sur une distance de 15km, prend le relai à partir de la jonction du rond-point de la Marie pour se terminer à Palmyre, à Flici-en-Flac, comprend plusieurs segments : rond-point d’Henrietta, rond-point d’Holyrood, rond-point de Bassin, rond-point de Pierrefonds et Trois Cavernes.

A la lumière du plan de Flic-en-Flac Bypass, le General Manager de la RDA précise que toute la partie du traine peinte en rouge a déjà été acquise avant d’être allouée et que la partie peinte en mauve ne l’a pas encore. Il a précisé que la partie du tracé peinte en mauve sera réalisé par partenariat public-privé (Médine, ndlr) avec un cost sharing de 50%.

“De par ce projet, nous allons désenclaver Flic-en-Flac”, a lancé Bobby Hurreeram, à l’adresse de l’assistance présente.

«Le tracé s’étend sur un sugar cane track qui a ses limitations. Il y a de développement des deux côtés. La vision du gouvernement est d’avoir une route qui est sécurisée et libérée d’embouteillages. Nous sommes en train de développer Flic-en-Flic qui a une seule route d’entrée et de sortie», a expliqué Nazir Mowlabaccus. Il a souligné que cette route va decongestionner, également, la circulation routière dans trois principales villes du pays: Quatre-Bornes, Vacoas et Curepipe qui «sont en train d’être suffoquées par des congestions et autres bouchons.»

Il est souligné que le Flic-en-Flac Bypass s’inscrit dans la perspective du projet de Smart City de Médine. De ce fait, le General Manager de la RDA a déclaré qu’il subsistera un dernier tronçon 1,5 km de ce projet qui s’arrête à Flic-en-Flac.

“De par ce projet, nous allons désenclaver Flic-en-Flac”, a lancé Bobby Hurreeram. “Cette nouvelle route moderne qui aura comme point de départ le centre du pays culminera à l’ouest du pays”, a-t-il ajouté. Compte tenu de l’aménagement de cette route, le ministre des Infrastructures publiques a fait état de la nécessité des drains. “Médine en partenariat avec le gouvernement pour ce projet collaborera pour l’amélioration de la qualité de vie de tout un chacun”, a déclaré Bobby Hurreeram.

De son coté, le CEO de Médine, Thierry Sauzier a dit être dans l’attente d’un dernier rapport de l’EIA dans le cadre de la mise à exécution de ce projet.

Quant au ministre Alan Ganoo, il a maintenu: “Ce projet de route ne vise pas seulement à désenclaver Flic-en-Flac, il va décongestionnera la région de Rivière Noire qui s’étend jusqu’à La Vigie.”

Bypass Flic-en-Flac : début des travaux d’une route de 27 km au coût de Rs 1,6 milliard fin février-mars 2020