Cabinet: un nouveau Veterinary Council Bill présenté au Parlement
Actualités

Cabinet: un nouveau Veterinary Council Bill présenté au Parlement

Le Cabinet qui s’est réuni sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, hier, vendredi 23 octobre, a pris certaines décisions et en a pris note pour d’autres. L’une de principales décisions est l’introduction d’un nouveau projet de loi,  Veterinary Council Bill à l’Assemblée Nationale en remplacement de la loi existante

L’objet du projet de loi est d’abroger la loi sur le Conseil vétérinaire et de la remplacer par une nouvelle loi afin de fournir un meilleur cadre juridique pour réglementer la profession vétérinaire. Le Conseil voudrait, entre autres:

a) réglementer et contrôler la profession des vétérinaires;

b) enregistrer les vétérinaires;

(c) exercer et maintenir la discipline dans la profession de vétérinaire, avec l’aide du comité de déontologie éventuellement mis en place; et

(d) promouvoir les progrès dans le domaine de la médecine et de la chirurgie vétérinaires.

Harmoniser la Central Electricity Board Act et l’Electricity Act

De même, le Cabinet a donné son approbation pour que des instructions données au Bureau de l’Attorney General pour apporter des amendement à la Central Electricity Board Act et l’Electricity Act en vue d’harmoniser les deux textes législatifs et de permettre en conséquence à l’Utility Regulatory Authority  de commencer ses activités portant sur l’octroi de licences et d’être pleinement opérationnelle en ce qui concerne la réglementation des services d’électricité.

CEB - Factures élevées d'électricité - 27 451 plaintes reçues du 15 mai au 31 juillet

Le Cabinet a donné son approbation pour que des instructions soient transmises au Bureau de l’Attorney General concernant le projet de loi du  Mauritius Emerging Technologies Council Bill. Les principaux objectifs du Mauritius Emerging Technologies Council seront les suivants:

(i) faciliter et superviser la mise en œuvre rapide de solutions technologiques émergentes à Maurice pour stimuler l’économie nationale;

(ii) évaluer et quantifier l’impact socio-économique des technologies émergentes dans le pays;

(iii) donner des conseils sur la création d’un environnement propice pour attirer les meilleurs talents et entreprises des technologies émergentes (grâce à un cadre réglementaire amélioré, des mécanismes de protection des données et des incitations);

(iv) donner des conseils sur la création d’un écosystème fondé sur les connaissances et les compétences dans les technologies émergentes; et

(v) institution d’un sous-comité d’éthique des technologies émergentes pour garantir que les solutions des technologies émergentes sélectionnées respectent les principes éthiques généraux tels que le respect des droits fondamentaux.

Introduction d’un nouveau système de visa

Le Cabinet a avalisé l’introduction d’un nouveau système de visa, appelé Premium Visa pour une période d’un an, renouvelable, afin d’encourager les étrangers éligibles à venir pour un long séjour à Maurice, une destination COVID sûre. Le visa Premium permettrait aux non-ressortissants des pays énumérés dans la huitième annexe du Règlement sur les passeports de venir à Maurice. Le nouveau visa ciblera, entre autres, les catégories suivantes de non-résidents:

a) les touristes réguliers qui avaient prévu de prendre leur retraite et de migrer à Maurice avant la pandémie du COVID-19;

b) les retraités dans les pays où le COVID-19 les met en danger et qui pourraient être convaincus de sortir dans une destination sûre;

c) les investisseurs / professionnels désireux de venir avec leur famille et d’exercer leurs activités ou de travailler à distance à l’île Maurice ou d’offrir à leur personnel cette facilité; et ceux ayant leurs enfants qui étudient à Maurice.

Pour être éligible pour le Visa Premium, les visiteurs doivent avoir une preuve de leurs plans de long séjour et une assurance voyage et maladie suffisante pour la période initiale de séjour. Les critères suivants doivent également être remplis:

(i) les candidats ne doivent pas entrer sur le marché du travail de Maurice;

(ii) le principal établissement commercial et la source de revenus et de bénéfices devraient se trouver en dehors de Maurice;

(iii) des preuves documentaires à l’appui de la demande, telles que le but de la visite, l’hébergement, etc. et

(iv) d’autres exigences de base en matière d’immigration.

Conseil national de l’environnement des jeunes

Le Cabinet a donné son aval pour la création du Conseil national de l’environnement des jeunes (NYEC) comme annoncé dans le programme gouvernemental 2020-2024. Le but de NYEC est de donner une opportunité aux jeunes de contribuer au processus décisionnel en matière de protection de l’environnement. Le Conseil conseillera le Premier ministre sur les questions relatives à la durabilité, aux programmes politiques et à la résilience climatique.

Programme de relance économique: booster la croissance

Le Cabinet a approuvé la mise en œuvre d’un programme de relance économique qui comprend un ensemble de mesures visant à stimuler la croissance du PIB, à préserver les emplois et à en créer de nouveaux, à réduire la dépendance aux importations et à améliorer le bien-être de la population.

Post-confinement – Tourisme: le Moyen-Orient en point de mire

Le Cabinet a accepté que  la National Land Transport Authority (NLTA) invite les demandeurs pour l’octroi de patentes de taxi). De nouvelles candidatures seraient invitées sur la base d’une enquête à mener par la NLTA et sur la base de critères existants, c’est-à-dire le nombre d’habitants dans une région, le nombre de chambres dans un hôtel et un certificat de caractère propre comme certaines localités , les hôtels ou l’aéroport pourraient ne pas être correctement desservis à l’heure actuelle.

Cabinet: un nouveau Veterinary Council Bill présenté au Parlement