Catastrophes naturelles : D’autres centres de refuge bientôt construits
Un comité interministériel présidé par Fazila Jeewa-Daureeawoo devra trouver des solutions aux problèmes ayant trait aux catastrophes naturelles.
Actualités Développement

Catastrophes naturelles : D’autres centres de refuge bientôt construits

Le Conseil des ministres s’est réuni, hier vendredi 28 décembre, sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Ainsi, le Cabinet a pris note du rapport du comité interministériel présidé par la Vice-Première ministre, Fazila Jeewa-Daureeawoo. Ce comité, ayant pour objectif de trouver des solutions aux problèmes ayant trait aux catastrophes naturelles. pendant les périodes cycloniques, inondations ou autres catastrophes naturelles.

Ces recommandations seront incorporées dans le National Disasters Scheme qui définit les rôles et les responsabilités de plusieurs institutions, impliqués dans la réduction des risques, avant, pendant et après les catastrophes naturelles. Le comité a aussi fait la recommandation pour la construction des centres de refuges additionnels, incluant une unité à Agalega.

Pour ailleurs, le Cabinet a pris note du voyage du chef du gouvernement à Vienne, la semaine dernière. Pendant cette mission à l’étranger, il a assisté au High Level Forum Africa Europe. Le thème retenu pour ce forum est « Taking Cooperation to the Digital Age ». A cette occasion, l’accent a été mis sur le renouvellement des relations entre des leaders des partis politiques des pays européens et africains. La réunion s’est soldée sur un High Level Dialogue, servant de plateforme pour les partis concernés afin de solidifier la relation entre l’Afrique et l’Union européenne, avec une attention particulière à la promotion de l’innovation et la digitalisation comme facteurs importants pour le développement des deux continents.

Pendant son intervention, le Premier ministre a mis en lumière la volonté de l’Afrique adherer aux changements technologiques et le besoin d’appliquer les conditions pour attirer les investisseurs sur le sol africain. Il a aussi souligné les efforts mis sur pied à Maurice afin de maximiser les potentiels de la révolution industrielle avec l’apport de l’Union européenne.

A noter que pendant son voyage, le chef du gouvernement mauricien a rencontré plusieurs différents leaders, ainsi que divers représentants des organisations internationales

.Catastrophes naturelles : D’autres centres de refuge construits bientôt