CEB - Pravind Jugnauth: “Moi mo pa la pou fer cover-up pou personn”
"Dimoune kone moi ek mo princip. Mo pa ena okenn lintensyon pou ale couvert ki ke se soit”, a maintenu Pravind Jugnauth.
Actualités

CEB – Pravind Jugnauth: “Moi mo pa la pou fer cover-up pou personn”

En réponse à une question de la presse par rapport aux allégations de fraude et de corruption dans l’octroi d’un contrat pour l’achat de turbines à gaz pour la centrale électrique de St Louis, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a été catégorique: “Moi mo pa la pou fer cover-up pou personn.” C’était lors de la conférence de presse à son bureeau, cet après-midi du 12 juin.

“Dimoune kone moi ek mo princip. Mo pa ena okenn lintensyon pou ale couvert ki ke se soit”, a maintenu Pravind Jugnauth. Revenant à la charge sur la PNQ du leader de l’Opposition, la veille, jeudi 11 juin, par rapport à un communiqué et une enquête initiée par la firme danoise, le Chef du Gouvernement a estimé: “J’ai l’impression que le leader de l’Opposition a beaucoup plus d’informations que moi à ce sujet. C’est la raison pour laquelle, je lui ai demandé de me les communiquer. Jusqu’ici, il ne l’a pas fait.”

Par conséquent, Pravind Jugnauth a maintenu que si le leader de l’Opposition montre qu’il est sérieux, il communiquera à une instance appropriée, c-à-d, une enquête, les renseignements qu’il détiendrait.

De ce fait, le Premier ministre a maintenu qu’il n’était nullement au courant de la tenue d’une enquête qui a été instituée au niveau de la Banque Africaine de Développement (BAD), “C’est quand la BAD a émis son communiqué, que j’ai appris l’affaire (…) Là, j’ai appris que le General Manager du CEB était en communication avec la firme danoise et qu’une enquête a été instituée. J’ignore les autres détails”, a affirmé Pravind Jugnauth. Cela avant d’ajouter: “Collendavelloo lui aussi n’était pas au courant.Lorsqu’il a appris l’affaire, il m’en a informée en premier. Il m’a dit qu’il n’en était au courant de rien.”

En réponse à une autre question de la presse de savoir s’il n’y a pas lieu d’instituer une commission d’enquête, le Chef du gouvernement a insisté: “Bizin arrive kone ki dimoun ki implike. Sa kominike pa dir ki finn passe. Kuma nou arrive kone? Fodre nou en a enn copi sa lenket la.”

Pravind Jugnauth a soutenu que dès qu’il ait pris connaissance du communiqué, il a donné des directives aux Finances d’adresser une lettre à la BAD en vue de lui fournir des détails. “Elle a répondu qu’elle donnera les détails y relatifs à une autorité. Le leader de l’Opposition nous demande d’instituer une commission d’enquête. Une commission d’enquête a-t-elle les pouvoirs pour aller chercher des renseignements à l’étranger?”, s’est-il demandé.

Il a fait remarquer que le député Kushal Lobine, pour sa part, propose l’institution d’un Select Committee. “Un Select Committee, regroupant de membres de la majorité gouvernementale et de l’opposition, pourra-t-il obtenir des informations? Définitivement, je crois que non”, a-t-il déclaré.

A l’exception du communiqué, il n’y a rien, a soutenu le Premier ministre. Réitérant sa ferme volonté de ne vouloir couvrir personne, Pravind Jugnauth a exprimé le voeu qu’une enquête soit instituée.

Face au leader de l’Opposition qui a réclamé certaines démissions,  il a insisté: “Si enn nom mentionne zot ti capav kompte lor moi pou dir la personn step down le temps ki lenket fer so travay.

A la lumière du communiqué de la BAD, il a affirmé que la firme qui a initié une enquête a déjà mis à pied deux personnes et n’a dit en plus. “Elle a souligné que de son propre gré, elle a rapporté le cas à la BAD. De son coté, la BAD a émis un communiqué. Compte tenu du fait qu’il y a une instance qui se penche sur une enquête, je ne peux pas faire quelque chose de parallèle”, a argué Pravind.

CEB – Pravind Jugnauth: “Moi mo pa la pou fer cover-up pou personn”