Actualités

Certificats reconnus par la MQA : les imposteurs passibles d’être poursuivis

De nombreux Mauriciens optent pour des cours reconnus par la Mauritius Qualifications Authority (MQA) afin que leurs certificats leurs ouvrent plus de portes sur le marché du travail. Toutefois, pour être éligibles, les institutions doivent répondre à certains critères mais aussi payer des frais d’inscription afin d’être en mesure de donner des cours dans les règles. Toutefois, il existe des cas où des institutions ou les «trainers» prétendent qu’ils sont certifiés par la MQA. Ceux là sont passibles d’être poursuivis en justice.

Le certificat de MQA, ‘un bon appât pour se remplir les poches’

La section 15 du Mauritius Qualifications Authority Act 2001 (Quality Assurance (QA) Standards for Training Institutions) stipule qu’aucune personne ou institutions, n’a le droit de donner des cours s’il/elle n’est pas d’abord enregistré auprès de la MQA, et les cours doivent être approuvés sous le  ‘Governing the Approval of Course’ avant quelconque recrutement ou annonce publique soient effectués.

 

Toutefois, pour certains usurpateurs c’est un bon appât pour se remplir les poches. Certains en profitent pour duper les personnes en quête de ces certificats en diffusant des fausses annonces. D’ailleurs, récemment ce fut le cas d’une jeune femme de Plaine Magnien, qui a affirmé s’être fait duper par une esthéticienne qui avait précisé dans ses annonces en ligne que ses cours étaient certifiés par la MQA. Cependant, au bout de sa formation, les certificats obtenus n’étaient pas reconnus par la MQA.

«Il y a eu des cas dans le passé où des institutions ont fait croire qu’ils étaient certifiés par la MQA alors qu’en réalité ce n’était pas le cas. C’est pour cette raison que des officiers de la MQA font régulièrement des «site visits » dans des institutions déjà enregistrées mais aussi celles soupçonnées d’être des imposteurs, pour s’assurer que tout se fait en règle», a déclaré une source de la MQA.

Que faire dans ce cas ?

La MQA s’engage à poursuivre toute personne et institution qui prétendent être certifiés par la MQA. «Si une personne s’est faite arnaquer, la MQA est disposé à la soutenir dans ses démarches légales à la seule condition qu’elle arrive à prouver qu’elle a bel et bien suivi et payé ces cours par des relevés de virement bancaires, preuve de fausse annonce, les certificats non reconnus…etc». Après toutes ces procédures, la MQA entame les actions légales auprès de la justice pour appuyer la plaignante dans sa poursuite. Toutefois, la MQA avance qu’elle ne peut pas tout vérifier du jour au lendemain et de ce fait, beaucoup d’institutions opèrent dans l’ombre. Ainsi, l’organisme invite à venir dénoncer si des cas similaires d’imposture sont repérés.

A savoir que la Mauritius Qualifications Authority octroie des certificats reconnus au niveau national et international dans différents divers domaines tels que l’Agro-industrie, la Gestion, la Communication, l’Ingénierie Mécanique, la Langue, les Soins de Beauté, le Tourisme, le Textile, l’Industrie Marine entre autres. Des personnes voulant donner des cours reconnus par la MQA dans ces domaines, doivent impérativement pouvoir fournir des preuves de ses qualifications de minimum trois ans dans le domaine avec des documents. Les formulaires d’application sont disponibles en ligne sur le site de la MQA et les frais détaillés y sont également mentionnés.

Certificats reconnus par la MQA : les imposteurs passibles d’être poursuivis