C'est fini pour le vieux lion
Actualités Editor's Picks opinion

C’est fini pour le vieux lion

Un lion mal fauché, malmené et ayant perdu toutes ses dents lors du scrutin de 2014, a tenté de rugir et de mordre à nouveau. Il pense qu’il est toujours aimé et redouté de tous. Il pense pouvoir encore apporter un changement dans la vie de tous, surtout de ceux qui le cotoyent. Mais attendez. Au fond de lui, il sait qu’il ne peut pas mordre. Et personne n’a peur de lui, pas même ses semblables qui, plus que souvent, ne lui feignent la loyauté.

Et ainsi, comme dans le conte populaire où un vieux lion qui ne pouvait chasser, avait choisi un stratagème pour attirer ses proies, il a décidé de présenter quelques carottes devant ceux qui utilisent à peine leurs capacités cognitives.

Ses carottes sont un chapelet de promesses, lesquelles ne seront jamais tenues. Avec lui, les promesses volent comme des paroles. Ils sont dénués de sens mais suffisent pour inviter les applaudissements et la foule des partisans qu’on aura bandé les yeux. Cela s’est passé lors de la Fête du travail à Port Louis.

Nous nous souvenons encore de la manière dont le lion avait promis de changer la vie de la population en 100 jours. « Dan san zur mo sanz ou lavi, » Il l’a dit. C’était en 2005. La population a attendu et a attendu que ces promesses faites soient tenues. Mais non. Anne ma soeur Anne. La vie a tourné au vinaigre pour la classe ouvrière. Seuls quelques-uns de ses copains ont été favorisés.

Les pauvres étaient devenus plus pauvres et la poignée de riches, plus riches. Le coût de la vie avait explosé. La situation de la loi et de l’ordre était devenue de mal en pis. Et le pays était presqu’au bord du précipice avec l’autocuiseur social sur le point d’exploser à tout moment.

Et dans tout cela, la promesse faite a été mis sur le compte de l’oubli. Le lion était heureux de profiter de sa grotte, de nombreuses grottes tandis que d’autres avaient faim, étaient sans travail, en particulier les jeunes instruits. Au diable tout cela. Le lion était seulement intéressé à conserver sa couronne. Il n’était pas conscient qu’on ne peut pas duper les autres pour toujours. À juste titre, il a été expulsé en 2014.

Maintenant, le lion veut récupérer la couronne perdue. Par conséquent, il vient avec un nouveau stratagème: il fait 21 longues promesses. Ça marchera ? Non mon vieux lion. Les gens sont suffisamment intelligents pour connaître votre ruse. C’est trop tard pour vous. La messe a déjà été dite.

Le monde a évolué. La mentalité des gens a évolué. Personnes ne croit plus aux fausses promesses faites par ce genre de politiciens qui promettent la lune et des étoiles pour finalement offrir une ‘roche la rivière’.

C’est fini pour le vieux lion