« C’est une injustice envers moi », lance Sada Curpen
Sada Curpen ne pourra se rendre en France pour assister aux funérailles de son père
Actualités Judiciaire

« C’est une injustice », lance Sada Curpen

Le verdict est tombé. Sada Curpen ne pourra se rendre en France pour assister aux funérailles de son père qui aura lieu le vendredi 11 janvier.  La cour a rejeté à sa demande. Depuis le 4 janvier, Sada Curpen avait déposé une motion en cour intermédiaire pour la levée de l’interdiction de voyager pesant contre lui. Mais après analyses des évidences présentées en cour, le magistrat Raj Seebaluck a rejeté la motion. Les larmes aux yeux, Sada Curpen affirme que c’est une injustice. « mo laisse tou dans la main bondié », lance-t-il.

Il était représenté par un panel d’avocats composé de Gavin Glover SC, Me Sanjeev Teeluckdharry et Me Alvin Juwaheer.

« C’est une injustice », lance Sada Curpen