Actualités

Chagos : la Grande Bretagne risque sa position au Conseil de sécurité des Nations Unies

Défier la plus haute Cour de l’ONU, dans le dossier Chagos, pourrait mettre en danger la position de la Grande-Bretagne sur la scène internationale, prévient l’ancien diplomate anglais à Maurice, David Snoxell.

Ces propos ont été relayés par le tabloïd britannique, The Guardian, dans son édition de dimanche 5 janvier. Dans les colonnes du journal en ligne, David Snoxell affirme que si les Britanniques campent sur leurs positions, la réputation du Royaume Uni prendra un sale coup, dans le sillage du Brexit.

Il fait ressortir que la décision de ne pas se soumettre aux résolutions de l’Assemblée générale de l’ONU pourra faire perdre à la Grande Bretagne sa position au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Pour rappel, le Conseil de sécurité est décrit comme l’instance ayant la responsabilité principale de maintenir la paix et la mise en place des sanctions internationales et l’intervention militaire.

Le Conseil permanent est composé de cinq membres, soit la Chine, les États-Unis, France, Royaume-Uni et la Russie. L’instance se réunit dans des situations de crise exceptionnelle.

Chagos : l’ONU peut sanctionner la Grande Bretagne