Chagos: le prononcé de l’avis consultatif en faveur de Maurice
C’est ce qu’a énoncé le président de la CIJ, cet après-midi du 25 février, à Amsterdam, Pays-Bas. Du coup, la CIJ rejette la réclamation du droit de gestion des Britanniques sur les Chagos.
Actualités

Chagos: le prononcé de l’avis consultatif en faveur de Maurice

Le Prononcé de l’avis consultatif de la Cour Internationale de Justice (CIJ) de la Haye sur les effets juridiques de la séparation de l’Archipel des Chagos de Maurice en 1965 a été voté à l’unanimité en faveur de Maurice. C’est ce qu’a énoncé le président de la CIJ, cet après-midi du 25 février, à Amsterdam, Pays-Bas. Du coup, la CIJ rejette la réclamation du droit de gestion des Britanniques sur les Chagos.

Les juges de la CIJ lors du prononcé sur l’avis consultatif sur l’excision de l’Archipel des Chagos, cet après-mid.

A la lumière de cet avis consultatif, voté 13 voix contre 1, la CIJ a statué que le processus de décolonisation Maurice n’a pas été mené à bien lors de la séparation de l’Archipel des Chagos de Maurice en 1965. Par conséquent, le Royaume Uni est appelé à mettre fin à son administration sur les Chagos et tous les Etats membres doivent contribuer au parachèvement de la décolonisation.

Une partie de l’audience lords du prononcé de l’avis consultatif sur les Chagos, à la CIJ, cet après-midi.

Dans son Pronouncement, le président de la CIJ a affirmé : «Le détachement de l’Archipel des Chagos n’a pas été fondé sur la volonté du peuple concerné. L’Assemblée Générale ( Nations Unies, ndlr) a jugé opportun de référer le cas à la CIJ.» Il a fait remarquer que le processus de la décolonisation n’a pas été valide à travers l’excision de l’Archipel des Chagos avec la mise en place du British Indian Ocean Territory (BIOT). Selon la CIJ le Royaume Uni a commis «un acte illégal et illicite.»

Rappelant que la CIJ a examiné les conséquences en vertu des lois internationales et en fondant sur le droit international, la CIJ a maintenu que «le processus de décolonisation n’a pas été réalisé dans le respect du droit.»

Chagos: le prononcé de l’avis consultatif en faveur de Maurice