Chagos: Paul Bérenger condamne la façon que ce dossier est géré par la Grande Bretagne
«Quand Lutchmeenaraidoo a quitté les Finances, il a été dump aux Affaires étrangères. Il ne s’y intéressait pas et il était nul. Adding insult to injury,  Nando Bodha a été nommé aux Affaires étrangères après la démission de Lutchmeenaraidoo», a déploré Paul Bérenger.
Politique

Chagos: Paul Bérenger condamne la façon que ce dossier est géré par la Grande Bretagne

Le leader du MMM, Paul Bérenger a condamné la façon que le dossier est géré par la Grande Bretagne et le gouvernement mauricien, plus particulièrement le ministère des Affaires étrangères.

«Quand Lutchmeenaraidoo a quitté les Finances, il a été dump aux Affaires étrangères. Il ne s’y intéressait pas et il était nul. Adding insult to injury,  Nando Bodha a été nommé aux Affaires étrangères après la démission de Lutchmeenaraidoo. Bodha est nul, c’est honteux ! Il est inexistant», s’est insurgé Paul Bérenger. Il a déploré que Maurice n’ait plus une politique étrangère. «Le Secretary to Cabinet qui commente le dossier Chagos est un des exemples le plus choquant. Outre des déclarations inutiles, il en fait d’autres qui n’aident pas Maurice», s’est plaint-il.

Selon lui, Maurice devrait se pencher sur les Maldives, un pays voisin qui a voté contre Maurice par rapport à sa Résolution à l’Assemblée Générale des Nations Unies, ainsi que sur d’autres pays, susceptibles de se ranger du côté de Maurice. «On ne fait rien sur la diplomatie. Les fonctionnaires, attachés aux Affaires étrangères ‘mis handled’ le dossier Chagos», a estimé le leader du MMM.

Répondant à une question de la presse, Paul Bérenger a dit noter : «Ballah (Secrétaire au Cabinet, ndlr) ne connaît rien de la diplomatie. Les cadres du ministère des Affaires étrangères ont jeté les armes.»

Se réjouissant de l’arrivée des prochaines élections générales, il a soutenu : «Ce n’est qu’après les législatives que Maurice pourra se faire valoir un ministre des Affaires étrangères digne de ce nom.»

Compte de Résolution de Maurice sur les Chagos, votée par une large majorité le 22 mai, Paul Bérenger a dit espérer qu’entre-temps, la Grande Bretagne change son attitude.

Auparavant le leader des Mauves a déploré que la Grande Bretagne ait annulé les célébrations de la fête nationale, coïncidant avec l’anniversaire de la Reine Elizabeth II, lesquelles devraient être organisées à Maurice.

Par ailleurs, répondant à une question de la presse sur l’agence de communication américaine, dont les services sont retenus par Maurice par rapport aux Chagos, Paul Bérenger a maintenu : «Je ne suis pas sûr que c’est le bon choix.»

Chagos: Paul Bérenger condamne la façon que ce dossier est géré par la Grande Bretagne