Chagos – Paul Bérenger: «Le vote du 22 mai aux Nations Unies sera crucial»
Il a commenté la nouvelle résolution de Maurice qui sera débattue lors de l’Assembée Générale des Nations Unies, le 22 mai prochain
Politique

Chagos – Paul Bérenger: «Le vote du 22 mai aux Nations Unies sera crucial»

Le leade du MMM, Paul Bérenger est revenu sur le dossier Chagos lors de sa conférence de presse hebdomadaire, ce samedi 11 mai. Il a commenté la nouvelle résolution de Maurice qui sera débattue lors de l’Assembée Générale des Nations Unies, le 22 mai prochain

«Le vote du 22 mai sera crucial», a soutenu Paul Bérenger avant de s’interroger : «Nous nous demandons si la Grande Bretagne et les Etats-Unis se comporteront comme en 1986 dans le cas du Nicaragua, c’est-à-dire mépriser l’AGM de l’ONU et refus de respecter le jugement de la Cour Internationale de Justice (CIJ).» Il a souhaité que les Britanniques et les Américains respectent le jugement de la CIJ.

Affirmant d’avoir pris connaissance de la teneur du jugement de la CIJ, le leader du MMM a soutenu qu’il y est stipulé que les Anglais ont eu un delai de six mois pour se retirer des Chagos. Soulignant qu’il a appris que le Premier ministre, Pravind Jugnauth se rendra aux Etats-Unis pour assister à la l’AGM de l’ONU, a maintenu que l’Advisory Opinion de la CIJ sur les Chagos ressemble à celui de Nicaragua en 1986. «A cette époque, le Nicaragua avait porté son cas devant la CIJ le 3 novembre 1986. Un ordre avait été émis demandant aux Américains de partir, mais en vain. Le 12 novembre 1987, l’affaire était prise par les Nations Unies. Mais les Américains avaient envoyé aux calendes grecques ce jugement»

S’agissant des Chagos, Paul Bérenger a rappelé que Maurice avait remporté une première manche devant l’ONU avec 94 pays qui ont voté pour, 15 contre, 65 abstentions et sept absents. «A noter qu’il y a eu beaucoup qui s’étaient abstenus, mais qui ont voté contre par la suite (…) Jusqu’ici je n’ai pas connu de jugement de la CIJ plus fort rendu dans le cas des Chagos. Les juges ont établi que les Britanniques sont dans l’illégalité depuis 1965 et qu’ils doivent mettre fin à leur colonisation»,  a expliqué le leader du MMM.

Chagos – Paul Bérenger: «Le vote du 22 mai aux Nations Unies sera crucial»