Commentaires insultants : Gayan se dit solidaire envers Rabia Ibrahim Bahemia
Actualités

Commentaires insultants : Gayan se dit solidaire envers Rabiah Ibrahim Bahemia

Le ministre Anil Gayan est revenu sur la controverse autour de la liste des lauréats de la cuvée 2018. Il prenait la parole lors de la conférence de presse du gouvernement ce samedi 16 février. Il a fait ressortir que Rabiah Ibrahim Bahemia avait parlé de commentaires « insultants, humiliants et dégradants » à son égard sur les réseaux sociaux.

Exprimant sa solidarité envers la jeune fille, Anil Gayan déclare qu’il est en faveur que la jeune fille se rende au Criminal Investigation Division (CID) pour faire une déposition pour les préjudices qu’elle a subit. Selon le porte-parole du gouvernement, il est trop facile de raconter n’importe quoi sous le couvert de l’anonymat sur les réseaux sociaux.

« Mo panse ki blesir ki mamzel la finn sibir bizin etre repare », dit-il.

Il a dans la foulée fait référence au jugement prononcé à l’encontre de Seetulsing Meetoo qui a dû s’acquitter d’une amende de Rs 75 000 pour avoir partagé une bande sonore qui aurait porté préjudice à la famille Jugnauth.

« Nou dan enn pei demokratik, nou bizin kapav ena respe pou nou konpatriot », dit-il.

Rappelons que Nusayhah Bibi Hingah est classée 36e sur la liste de ‘Mauritius Top 500 Scholarship’ Rabiah Ibrahim Bahemia est quant à elle sur la 37e place. Toutefois, Nusayhah Bibi Hingah n’a pas été sacrée lauréate. Dans la liste de la filière scientifique, Nusayhah Bibi Ingah se trouve à la 10e place et Rabiah Ibrahim Bahemia à la 9e place. Les deux sont du Queen Elizabeth College.

Il faut souligner que Cambridge a dans une correspondance confirmé qu’il n’y aucune erreur dans liste des lauréats.

Dossier Chagos

D’autre part, Anil Gayan a aussi parlé de l’avis consultatif qui sera prononcé par la Cour Internationale de Justice sur le dossier Chagos le 25 février prochain. « C’est un moment historique pour Maurice et surtout pour les Chagossiens », fait-il savoir. « Nou pe prie ki inzistis kinn fer anver sagosyen en 1965 pou repare ».

Le ministre souhaite que l’avis consultatif confirme que le démantèlement des Chagos avant l’indépendance de Maurice était « illégal ».

Résultats financiers d’Air Mauritius

Anil Gayan a par ailleurs commenté l’annonce des résultats financiers de la compagnie d’aviation nationale. Pour lui, la situation est « bien grave ». Il pense qu’Air Mauritius ne peut continuer avec la même stratégie. Il a aussi parlé des deux rapports commandité par la compagnie. Capa, une firme de consultants et le cabinet d’audit PwC qui ont la responsabilité de venir avec un nouveau plan de restructuration. « Le rapport sera disponible d’ici 4 semaines », a fait-savoir le ministre.

De plus, il souligne qu’en tant que responsable du secteur touristique, les mesures nécessaires seront prises pour que l’industrie ne souffre pas. « Li evidan ki Air Mauritius pas pou kapav kontinye business as usual », dit-il.

Anil Gayan a d’autre mentionné qu’il a eu une réunion avec les responsables des autres lignes aériennes qui desservent Maurice. « Nous avons étudié de perspectives pour le tourisme en 2019 ». Il évoque la volonté de ces compagnies pour aider à la croissance du tourisme à Maurice.

Commentaires insultants : Gayan se dit solidaire envers Rabia Ibrahim Bahemia