Conférence de Presse: 'Where is the Duchess spirit' - Kamal Taposeea
Seuls, Kamal Taposeea et Mike Rishworth ont pris la parole cet après-midi
Turf

Conférence de Presse: ‘Where is the Duchess spirit?’ – Kamal Taposeea

Le Mauritius Turf Club a eu une rencontre avec la presse cet après-midi au Champ-de-Mars. Étaient présents, Kamal Taposeea, Mike Rishworth, Rajesh Servansingh, Denis Doger de Spéville, Anoop Madhow et Frantz Merven.

À cette occasion, ce sont le Président du club, Kamal Taposeea et le nouveau CEO Mike Rishworth qui ont pris la parole. Plusieurs sujets ont été abordés dont la Duchesse.

Près de Rs 25 millions, débourser l’an dernier pour les différents tests de dopage

Kamal Taposeea a demandé à la presse d’écrire de façon responsable. Il a mis en avant certaines éditoriales qui causent du tort à l’image de nos courses. Il estime que la presse doit rester ‘factual’ tout en évitant les spéculations.

C’était par la suite au tour Mike Rishworth de prendre la parole. Le Sud-africain n’a pas caché son admiration face à l’engouement que portent les turfistes pour les courses, faisant même référence à la petite foule présente aux séances d’entraînement.

Le CEO du Mauritius Turf Club élabora ensuite sur les défis que le club devra relever. Le plus gros des soucis reste la santé financière du MTC. Il précise que les dépenses ont considérablement augmenté. Près de Rs 25 millions ont été injectés en 2018 pour les différents tests de dopage, ce qui est considérable. Ajoutant à cela, le manque à gagner du club par rapport au betting illégal ainsi que le ‘off course betting’. Mike Rishworth est conscient qu’une bonne partie des revenus proviennent de betting et que la fermeture des outlets en dehors du Champ-de-Mars, serait néfaste pour l’organisatrice des courses.

Face aux nombreux cas de dopage – le ‘Zilpaterol’ et  les coursiers de Simon Jones, il se réjouit que ces cas aient pu être détecté en avance. Il déplore toutefois le ‘MTC bashing’. Rishworth trouve cela injuste qu’on veille faire porter le chapeau au club.

‘Where is the Duchess spirit?’ – Kamal Taposeea

La séance des questions-réponses a été très animée. Elle s’est portée principalement sur les conditions et la tenue de la Duchesse. Répondant aux questions, Kamal Taposeea a expliqué que les conditions ont été amandées à quelques semaines seulement quand ils ont pris connaissance de la faible participation pour cette épreuve. Les amendements ont été apportés afin d’accroitre le nombre de partants. Plus de partants…Plus de revenue. C’était la décision à prendre dans l’intérêt de nos courses dit-il. Justement, le président a parlé de ‘The Duchess Spirit’ qui est ouvert pour les nouveaux coursiers. Il est d’avis que les entraîneurs ne doivent pas penser qu’à leur propre intérêt seulement, mais prendre en également considération celle de nos courses et du club.

De son côté, Mike Rishworth a évoqué sa rencontre avec Praveen Nagadoo. Selon le CEO, l’ancien jockey devenu entraîneur l’année dernière était tout heureux d’avoir un partant dans notre premier classique. Chose qu’il ne pensait même pas au début, mais qui a été rendue possible grâce aux modifications apportées pour rendre la course ‘open’.

C’est aux alentours de 15h15 que la conférence de presse a pris fin autour d’une tasse de thé et quelques délices.

Conférence de Presse: ‘Where is the Duchess spirit’ – Kamal Taposeea