Consultations pré-budgétaires - ONG: gratuité de l’internet aux familles vulnérables proposée
Gratuité de l’Internet aux familles vulnérables, législation pour les ONG, exemption des taxes sur certains, classification des ONG: telles sont les principales propositions faites par les représentants des organisations non gouvernementales lors des consultations pré-budgétaires, présidées par le ministre des Finances, ce jeudi après-midi du 21 mai.
Actualités

Consultations pré-budgétaires – ONG: gratuité de l’internet aux familles vulnérables proposée

Gratuité de l’Internet aux familles vulnérables, législation pour les ONG, exemption des taxes sur certains, classification des ONG: telles sont les principales propositions faites par les représentants des organisations non gouvernementales lors des consultations pré-budgétaires, présidées par le ministre des Finances, ce jeudi après-midi du 21 mai.

Des propositions ont également, étaient pour investir dans le CSR ( Corporate Social Responsibility, ndlr). Dans cette perspective, le président du du Macoss Suraj Ray,  a affirmé d’avoir soutenu une proposition pour que les ONG soient exemptées de certaines taxes sur certains produits et autres équipements. 

D’autres propositions ont porté sur la catégorisation des ONG et l’introduction d’une ONG Act en vue d’assurer un meilleur contrôle sur l’Internet, destiné aux familles vulnérables. Ils ont souhaité que ces facilités aillent au-delà de la rentrée scolaire, fixée au 3 août. 

Artistes: fonds spécial à la MFDC

Par ailleurs, les ONG ont exprimé le voeu pour une révision du barème du Social Register. Mention est faite pour que les critères du Social Register soient revus en vue d’inclure davantage de familles.

13 représentants des ONG étaient lors de ces consultations pré-budgétaires.

Par la suite, le ministre des Finances a rencontré les représentants des artistes qui étaient au nombre de 11, Jean Jacques Arjoon, Kishore Taucoory, Gerard Louis, Boopen Doobah, Tristan Breville, Lewis Dick, Shenaz Patel pour ne citer que ceux-là.

. Des artistes locaux ont proposé la mise en place d’un fonds spécial à la Mauritus Film Development Corporation (MFDC) pour dynamiser le cinéma mauricien. 

Tout en affirmant que le 7ème art est affecté par la pandémie de Covid-19 et se retrouve dans l’impasse, un des représentants a  insisté que le gouvernement doit accorder son soutien acteurs locaux.

Consultations pré-budgétaires – ONG: gratuité de l’internet aux familles vulnérables proposée