Coronavirus: les autorités aéroportuaires à Maurice sur leurs gardes
Un état de fait qui fait craindre à une résurgence du syndrome respiratoire aigu sévère, lié au coronavirus (Sras), une pneumonie qui avait tué plus de 600 personnes en Chine continentale et à Hong Kong entre 2002 et 2003.
Actualités

Coronavirus: les autorités aéroportuaires à Maurice sur leurs gardes

Les autorités portuaires et de l’aéroport à Maurice sont sur leurs gardes, suite à l’identification du nouveau virus qui a affecté 59 patients dans la ville de Wuhan,  fin décembre 2019. Un état de fait qui fait craindre à une résurgence du syndrome respiratoire aigu sévère, lié au coronavirus (Sras), une pneumonie qui avait tué plus de 600 personnes en Chine continentale et à Hong Kong entre 2002 et 2003.

A ce stade, il est soutenu qu’aucun mort n’a été recensé. «Aucun patient n’est mort pour l’instant », a précisé la commission, dont l’enquête a permis de déterminer que plusieurs patients étaient des vendeurs du South China Seafood Sale Market, qui s’est vu contraindre à fermer ses portes au public avant d’être désinfecté.

En revanche, la situation est suivie de près par les autorités sanitaires mauriciennes. Au ministère de la Santé, on maintient de suivre la situation de près et de prendre les actions appropriées dépendant de l’évolution de la situation.

«Nous portons un attention particulière sur les passagers en provenance de la Chine et plus particulièrement ceux de Wuhan », a affirmé un des responsables du ministère de la Santé. Des médecins sont mis à contribution pour procéder à des examens et à assurer des suivis.  

Comme mesures préventives, notre interlocuteur s’en tient aux recommandations de l’OMS. Il est soutenu qu’il incombe aux voyageurs la responsabilité de prendre des précautions élémentaires, cela en observant une bonne hygiène de vie. «Il est impérieux de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon. Il faut surtout éviter tout contact avec les carcasses d’animaux morts»,   a conseillé un médecin.

De leur côté, les autorités aéroportuaires sont sur leurs gardes. « Le virus est pour l’instant très localisé dans le sud de la Chine, à Beijing», affirme une source au ministère de la Santé. Selon cette même source,  «il n’y a aucune indication pour le moment que le virus se propage de l’homme à l’homme.» Il est soutenu que la vigilance doit être de mise. 

Compte tenu de cette situation, le protocole de vigilance a été mis en oeuvre à l’aéroport comme au port à Maurice. Dans la conjoncture actuelle, aucune restriction de voyage en Chine n’est imposée par l’OMS. 

Pour rappel: même si aucun cas de Coronavirus n’a été détecté à Maurice, à ce jour. il n’empêche que le ministère de la Santé est conscient de ce virus depuis 2015. En juin 2015, lors d’une réunion avec toutes les parties prenantes, un protocole d’alerte qui était en vigueur depuis le début du mois, avait été peaufiné. Les contrôles à l’aéroport et au port ont été renforcés. Le Moyen-Orient et la Corée du Sud figurent en tête de liste des pays contrôlés. 

Tous les passagers en provenance de ces pays à risque sont répertoriés. Ils sont suivis sur une base quotidienne par les inspecteurs sanitaires pendant 14 jours. Cela d’autant plus que les risques étaient susceptibles d’augmenter.