Cour intermédiaire : les débats sur l’affaire Toofany pris sur le fond
Le procès intenté aux cinq policiers accusés de “torture by public official” dans le cadre du décès d’Iqbal Toofany, a été entendu le 7 mars.
Judiciaire

Cour intermédiaire : les débats sur l’affaire Toofany pris sur le fond

Le procès intenté aux cinq policiers accusés de “torture by public official” dans le cadre du décès d’Iqbal Toofany, survenu en mars 2015, a été entendu le 7 mars, devant la magistrate Niroshini Ramsoondar, en Cour intermédiaire. Le procès est arrivé au stade de débats sur le chef d’accusation.

Quatre témoins ont été entendus, parmi B.Bhoojawoon, la responsable des ressources humaines du département de la police, un officier du Scene of Crime Office (SOCO), le beau-frère d’Iqbal Toofany et Amiirah Toofany, la veuve du défunt.

Lors de l’interrogatoire, mené par Me Azam Neerooa, du bureau du Directeur des poursuites publiques, Amiirah Toofany a affirmé avoir vu son mari en vie pour la dernière fois le 1er mars 2015 soit la veille de sa mort. Selon elle, Iqbal Toofany était en bonne santé. Contre-interrogée par Me Gavin Glover, Senior Counsel, elle a soutenu que le 1er mars 2015, son mari avait quitté la maison aux alentours de 23 heures.

L’interrogatoire a pris fin à mi-journée et le procès reprendra le 21 mars.

Cour intermédiaire : les débats sur l’affaire Toofany pris sur le fond