Actualités

Débats budgétaires – Dan Baboo: «Les mesures sur la sécurité routière sont très positives»

Débats budgétaires – Dan Baboo: «Les mesures sur la sécurité routière sont très positives»

Intervenant lors des débats budgétaire, ce mardi 19 juin, Dan Baboo, député du PMSD loue les mesures énoncées sur la sécurité routière. En revanche, il soutient la nécessité pour la mise en application des mesures plus drastiques par rapport à la problématique de la sécurité routière.

 «Je crois fermement qu’on doit s’attaquer à l’urgence de la situation sur nos routes», insiste Dan Baboo durant la séance de débats budgétaires. Toutefois, il dit noter qu’il n’existe pas des normes pour les motocyclistes. «De nouvelles lois doivent être promulguées en vue de contraindre les détenteurs de ‘learner’ pour les motos de passer leurs permis de conduire», soutient-il.

De même dans le secteur de la Santé, le député du PMSD qualifie de mesure positive le projet de caravane mobile. En revanche, il déplore le retard accumulé dans la réalisation du projet d’un nouveau centre de cancer. «En dépit de la dotation budgétaire de Rs 100M, destinée à ce projet, je constate que jusqu’ici, il n’y a eu aucun rapport, ne serait-ce sur le projet-pilote», dit-il.

Commentant la situation sanitaire à l’hôpital Victoria, Candos, Dan Baboo s’insurge que de lits sont infestés de punaises.

Abordant les mesures budgétaires touchant d’autres groupes socio-économiques, le député du PMSD juge insuffisantes, celles réservées aux éleveurs de porcs ; déplore que les petits planteurs «sont en train de suffoqués» et critique celles prises au niveau de la pêche.

«Le gouvernement est en train d’emmener la population en balade en permettant à des bateaux de pêche de venir pêcher dans les eaux peu profonde du territoire mauricien», déplore Dan Badoo avant de s’interroger : «Comment allons-nous développer le Fishing Hub à Agalega ? Les prises sont en déjà en baisse. Maintenant, en permettra à des bateaux de pêche étrangers de venir pêcher dans nos eaux et d’écouler leurs produits de pêche ( poissons frigorifiés et surgelés) sur le marché local.»

A ce chapitre, le député bleu se plaint que les supermarchés sont déjà envahis par des poissons, venant des pays: Inde, Indonésie…