Déclarée morte par Mo Ti News : « Je suis encore vivante»
Binaca Langur a déposé  plainte au poste de police des Line Barracks contre Mo Ti News
Faits Divers

Déclarée morte par Mo Ti News : « Je suis encore vivante»

Elle est furieuse et très remontée. Le motif : Elle a appris la nouvelle de son décès à travers Mo Ti News, un journal en ligne. Elle c’est Binaca Langur, une habitante de Petit Raffray âgée de 41 ans. Elle a déposé  plainte au poste de police des Line Barracks contre ce journal en ligne dont la crédibilité est souvent mise en doute. En effet, les internautes ignorent que Mo Ti News a la fâcheuse habitude de reprendre les nouvelles ou même les vidéos d’Inside News et des autres médias.

Idem dans le cas de Binaca Langur. Mo Ti News avait publié des photos d’elle dans un article concernant une femme qui avait été retrouvée nue et portant des brûlures sur le corps à Ebène dans la soirée de mardi 13 novembre. Admise à l’hôpital, cette femme a poussé son dernier soupir le lendemain. Il s’agit de Reshma Lungar, une habitante de Grand Baie. La Criminal Investigation Division (CID) de Rose Hill soupçonne un acte criminel. Mo Ti News avait titré : Retrouvée nue à Ebène : Reshma Lungar «violée» avant d’être brûlée. Lorsque Binaca Langur a porté plainte à la police, Mo Ti News a remplacé sa photo par celle d’un couple en pleins ébats.

Mais pour Binaca Langur, là c’est toute une autre histoire. Nous l’avons rencontrée à son domicile samedi après-midi. « Je suis encore vivante», nous lâche-t-elle d’un ton amer. « Cela m’a porté préjudice. J’ai reçu plusieurs appels d’amis et proches qui étaient morts d’inquiétude.

Silence on tourne…

Déclarée morte par Mo Ti News : « Je suis encore vivante»