Actualités Ti-palabre

Des journalistes-fantômes au clavier

C’est devenu un rituel quotidien désormais au sein de cette rédaction. Les « zournalistes » non-accrédités par la Government Information Service (GIS) se demandent tous les jours qui écrivent ces articles qui sont publiés sur ce journal en ligne.

Mais, ils sont restés sans réponse surtout par peur de questionner la responsable de la rédaction. D’ailleurs, selon les dires, cette dernière n’hésite pas à utiliser des « fleurs »🌹 🌼 🌷 pour menacer ses sujets.

Comme quoi tard la nuit, il y a des journalistes-fantômes qui travaillent très dur, histoire d’executer les commandes pour être publiées le lendemain sur le site web à la plus grande satisfaction de la responsable.

Des journalistes-fantômes au clavier