Faits Divers

Des psychotropes saisis sur deux passagers en quarantaine

Les limiers de la SARS ont fait une descente dans un hôtel au nord du pays transformé en centre de quarantaine, mardi 7 juillet vers 8 h 15. Ils ont procédé à une fouille dans la chambre 402 occupée par un commerçant, âgé de 55 ans et habitant Bel Etoile. Le quinquagénaire était arrivé à Maurice à bord d’un vol en provenance de l’île de la Réunion, le 22 juin, avant d’être conduit dans le centre de quarantaine.

Les hommes du chef inspecteur Seewoo et du sergent Mohabuth ont été informés que le passager avait en sa possession des psychotropes.  La taupe n’avait pas menti. Lors d’une fouille dans la chambre, les limiers ont découvert dans une valise, deux boîtes contenant au total 112 comprimés de ‘Pregabaline’.

Sommé de donner une explication sur la provenance de ces comprimés, le passager a retorqué. « Sa de boite comprime la, mo bel ser Fatima. B. K  ki finn donn mwa sa airport La Réunion. Mo pa koné ki été sa. Li finn dir mwa donn sa so mama».

Fait étonnant : il ne connaît pas le nom de la mère de sa belle-sœur. Il a remis, aux enquêteurs, une prescription médicale pour soutenir sa version. Sauf qu’il n’a aucun document l’autorisant à transporter ces médicaments considérés comme étant des drogues dangereuses.

Une fouille a également eu lieu à son domicile vers 11 h. Les limiers de la SARS ont découvert dans un placard, quatre tablettes contenant au total 14 comprimés de ‘Pregabaline’. Le commerçant, décontenancé, a tenté de tirer son épingle du jeu « Missié. Sa bann comprime la mo meme ti amen sa depi la Reunion mois Janvier. Mo bel ser Fatima ki ti donn mwa sa pou donn so mama. Mo finn blie. Mo pena okenn prescription pou sa»..

8 h 25 : une fouille a été effectuée dans la chambre 511 occupée par un habitant de Beau Bassin, âgé de 56 ans. Ce dernier était également arrivé à Maurice à bord d’un vol en provenance de l’île sœur. Autre fait troublant : il a donné la même version aux enquêteurs. Il a prétendu que c’est sa belle-sœur Fatima.B K qui lui a remis les 159 comprimés de ‘Tramadol’ retrouvés dans valise.

Des psychotropes saisis sur deux passagers en quarantaine