Ses restes découverts au Caudan : Christopher identifié 3 ans après
Christopher Rangasamy n'avait pas donné signe de vie depuis 2016
Faits Divers

Des restes découverts au Caudan : Christopher identifié 3 ans après

Des restes humains ont été découverts au Caudan en janvier 2016 par les policiers du port. Trois ans après, un rebondissement de taille est survenu dans le cadre de cette enquête. Les hommes du chef inspecteur Taujoo de la police du port sont enfin parvenus à identiter la victime, ce mardi 8 janvier.  Il s’agit de Christopher Patrick Rangasamy, un habitant de Bois Marchand. Ce dernier était porté disparu depuis le 26 janvier 2016. Des analyses ADN ont confirmé qu’il s’agit bel et bien du jeune homme de 30 ans.

Franchette Labelle, la mère de la victime, ose encore y croire. Elle nous relate que la police l’a contacté ce mardi matin pour l’informer que les ossements découverts au Caudan appartenaient à son fils. « Je me souviens très bien le jour de sa disparition. Nous étions ensemble et je le tenais par la main à Port Louis. Mon fils n’avait pas toute sa tête et suivait un traitement à l’hôpital Brown Sequard. A un certain moment, il m’a lâché la main et a couru. J’ai voulu le rattraper mais en vain. Ce jour là c’était la dernière fois que je l’ai vu en vie », nous dit-elle avec regret.

Des restes découverts au Caudan : Christopher identifié 3 ans après