Deux semaines de suspension pour Daryl Holland, Manoel Nunes questionné
Holland a plaidé coupable devant les Racing Stewards
Turf

Deux semaines de suspension pour Daryl Holland, Manoel Nunes questionné

Trois enquêtes se sont tenues ce mardi matin. Un seul cavalier est passé sous la trappe. Il s’agit de Daryl Holland. Pas de sanction prise dans les deux autres.

Pour avoir piloté Rebel Alliance dans un ‘careless manner’ aux abords du 1300m, Daryl Holland a été trouvé coupable sous le règlement 160 A (f). Sa monture a versé sur Soldier’s Code alors qu’il n’était pas suffisamment ‘clear’. Le Britannique quoiqu’il a plaidé coupable a concédé que beaucoup de fautes sont commises au passage du but et que le problème vient avec le ‘bend’. Il estime qu’on ne peut mettre toutes les fautes sur les épaules des jockeys. Il sera sur la touche pour deux semaines.

Manoel Nunes a lui été questionné par rapport à sa monte sur Our Emperor dans l’épreuve phare. Les Racing Stewards avaient deux ‘concerns’ notamment sur la partie initiale ou le brésilien pouvait améliorer sa position derrière One Direction et sa décision de partir à l’extérieur au virage. Nunes a expliqué dans le premier cas de figure que son cheval ne voyageait pas comme il le souhaitait et qu’un autre cheval en l’occurrence Ideal Secret venait vite à l’extérieur. Quant à l’autre aspect, il a avancé qu’il avait déjà ‘committed for the outside run’. Nunes a eu le soutien d’Alain Perdrau qui estime lui qui son cheval est mieux sur un parcours plus allongé.

Une autre enquête s’est tenue par rapport à la course de 990m du week-end dernier. Cela concernait un incident aux abords du 700m entre Cape Horn (Sooful), Sierra Redwood (Allyhosain), Captain My Captain (Juglall) et Midnight Messenger (Bussunt). Au final, le board a qualifié cela comme un ‘racing incident’ et aucune sanction n’a été prise.

Deux semaines de suspension pour Daryl Holland, Manoel Nunes questionné