Faits Divers

Deux soldats de la SMF accusés de rébellion

Krishna et Rajah, deux éléments de la Special Mobile Force (SMF) et un de leurs complices Patrick, se retrouvent dans de sales draps. Ils ont été arrêtés par des policiers de l’Emergency Response Services (ERS) à Beaux-Songes, dimanche 30 septembre. Lors d’une altercation, un policier a été agressé par un des éléments de la SMF à l’aide d’un sabre.

Selon nos recoupements d’informations, les deux soldats, qui étaient en civil, ont eu une dispute avec un dénommé Patrick.  Alertés par des habitants de la localité, deux policiers de l’ERS ont été mandés sur le lieu. Ils ont tenté de calmer les trois individus mais, l’un d’eux a été agressé au sabre. Devant cette agressivité des fauteurs des troubles, un des policiers a sorti son pistolet et a tiré un coup de feu dans l’air.

Ce sont les renforts de la ‘Western Division’ de la police qui ont pu finalement calmer les esprits et ont procédé à l’arrestation des trois fauteurs de trouble.

Les trois hommes ont comparu en cour de district de Rivière-Noire, ce lundi,  sous une accusation provisoire de ‘Rebellion’. La police a objecté à leur remise en liberté. Ils ont été reconduits en cellule policière.

Deux soldats de la SMF accusés de rébellion