Actualités

Discours-programme : Diplomatie et politique étrangère

La politique étrangère du gouvernement sera alignée sur les priorités développements nationales, la démocratie, les droits de la personne, la durabilité environnementale et la croissance économique. Les mesures prises par le gouvernement viseront à accroître la coopération régionale et multilatérale, les accords commerciaux et l’accès aux marchés, et à accroître le réseau d’accords bilatéraux d’exemption de visa.

Pour assurer l’exploitation sûre, sécuritaire et durable de notre vaste zone économique spéciale maritime, la sécurité maritime dans l’océan Indien sera un élément clé des négociations, discussions et accords entre l’île Maurice et ses principaux partenaires commerciaux comme l’Inde, l’Afrique, le Royaume-Uni, l’Europe, les États-Unis, le Japon et l’Australie.

Les rôles, les opérations et la stratégie de nos ambassades et de nos missions à l’étranger seront réorganisés afin d’assurer une plus grande transparence, une meilleure reddition de comptes, une utilisation efficiente des fonds publics et l’obtention de retombées économiques.

Le gouvernement fera la promotion de Maurice en tant que centre international de dialogue politique et de médiation pour la résolution pacifique des conflits. Le gouvernement respectera nos valeurs en ce qui concerne les droits de l’homme et poursuivre sa coopération avec les organismes régionaux et internationaux, en particulier les examens périodiques universels effectués par les Nations unies.

« Avant de conclure, j’aimerais réaffirmer l’engagement du gouvernement à veiller à ce que notre intégrité et notre souveraineté territoriales soient protégées en tout temps, » a fait ressortir Priviraj Roopun.

En ce qui concerne Tromelin, le gouvernement poursuivra ses efforts en vue d’un règlement rapide du conflit de souveraineté entre l’île Maurice et la France dans un esprit de dialogue et d’amitié.

En ce qui concerne l’archipel des Chagos, à la suite des victoires historiques et retentissantes enregistrées par la République de Maurice aux Nations Unies et à la Cour internationale de justice concernant la souveraineté mauricienne l’année dernière, le gouvernement poursuivra ses efforts dans la décolonisation de l’île. Maurice s’achèvera sans relâche afin que notre pays puisse exercer sa pleine souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

Le gouvernement demeure également fermement résolu à mettre en œuvre un programme de réinstallation dans l’archipel des Chagos.

Discours-programme : Diplomatie et politique étrangère