Drogue: Mike Brasse dépourvu de son passeport lors de son arrestation à la Réunion en 2016
Son Restricted Passport était retenu par les services de l’Immigration à son retour de voyage de la Réunion.
Actualités Editor's Picks

Drogue: Mike Brasse dépourvu de son passeport lors de son arrestation à la Réunion en 2016

Rebondissements dans l’affaire Mike Brasse/Mario Nobin. Le passeur de drogue et skipper mauricien; Mike Brasse n’était pas en possession de son passeport au moment précis de son arrestation à la Réunion, dans la nuit du 11 au 12 octobre 2016, apprenons-nous des sources bien informées des autorités policières. Son Restricted Passport était retenu par les services de l’Immigration à son retour de voyage de la Réunion. De ce fait, c’est en tant que passeur clandestin sur le territoire français, que Mike Brasse qui purge actuellement huit années de prison à la Réunion, tentait de transporter 42 kgs d’héroïne à Maurice à bord de son speed boat Ilot Gabriel.

Cette information de grande importance à l’effet que Mike Brasse était dépourvu de son passeport, n’ayant jamais été révélée par aucune instance jusqu’ici, remet en question toute implication du commissaire de police, Mario Nobin dans cette ténébreuse affaire de drogue. La question se pose: compte tenu de tout ce tintamarre, ces jours-ci, où se situe la responsabilité du commissaire de police dans cette affaire?

Comme cela peut arriver à tout individu ou citoyen, Mike Brasse a perdu son passeport. Les démarches pour se procurer d’autre autre passeport sont régies par le Passport Act. Les provisions de cette loi comprend un protocole bien établi.

«Une cinquantaine de passeports rapportés perdus chaque mois»

«En dépit du fait que tout est régie par le Passport Act qui a son implementation agency, le Passport and Immigration Office, est placé sous l’égide du Bureau du Premier ministre pour l’octroi d’un nouveau passeport. Mais en cas de perte ou de disparition d’un passeport, le commissaire de police a établi des règles pour que la demande soit traitée par son bureau. Cela d’autant plus qu’à l’accoutumée, une cinquantaine de passeports sont rapportés disparus ou perdus chaque mois. Mike Brasse n’est pas une exception à la règle. On a fait un grand bruit autour de Mike Brasse vu qu’il est passeur de drogue. Mais, les règles sont bien établies», affirment des sources proches du commissaire de police. Cela d’autant plus que le Passport and Immigration Officer (PIO) est nommé par le Prime Minister Office «to act under the law».

Mike Brasse avait rapporté la perte de son passeport au poste de police de Grand Baie en septembre 2016. Il  avait formulé une demande pour l’obtention d’un nouveau passeport, vu qu’il devait se rendre en toute urgence à l’île-soeur pour récupérer son speed boat, bloqué en mer à Ste Rose.

Lignes directrices du Protocole établi

«Compte tenu du fait que Mike Brasse était pressé, il était revenu au poste de police de Grand Baie, où le Divisional Commander, l’ACP Domah, a réfèré la demande de Mike Brasse au PIO et bureau du commissaire de police, en faisant mention de l’urgence de ce document pour le skipper afin qu’il ait pu se rendre à la Réunion», expliquent les milieux proches du CP aux Casernes Centrales. «Le CP n’a à aucun moment donné des directives pour l’octroi du passeport, mais il a donné son aval pour que le processus du Protocole établi soit suivi»,  ajoutent les mêmes sources. Mention est faite d’une cinquantaine de personnes, dont des hôtesses ou de Stewards qui font état de  la disparition de leurs passeports par mois.

De ce fait,  il est soutenu que les services du PIO sous la férule l’ASP Boodram devraient suivre les lignes directrices du Protocole et tout vérifier avant de remettre à Mike Brasse un ‘Restricted Passport’ , argumente-t-on aux Casernes Centrales.

Il est un fait qu’après l’obtention de son Restricted Passport, Mike Brasse a effectué son voyage comme prévu à la Réunion le 17 septembre 2016. Selon recoupements, il est rentré à Maurice le 29 octobre 2016, sans aucune anicroche. A son arrivée au pays, il a remis son Restricted Passport aux services de l’Immigration. «Le PIO devrait boucler son enquête enquête sur la perte du passeport de Mike Brasse avant de décider à lui remettre un tout nouveau passeport», expliquent les Casernes Centrales.

Magouilles,  coups bas, complots..

Mais quelques jours après, plus précisement, dans la nuit du 11 au 12 octobre 2016, à leur grande étonnement, les autorités mauriciennes, ainsi que policières, apprennent l’arrestation de Mike Brasse en flagrant délit, à la marina de Ste Rose, Ile de la Réunion, avec 42 kgs de l’héroïne à bord de son speed boat.

Il est explicite que le clandestin Mike Brasse, agissant en tant qu un vrai passeur de drogue, a fait une nouvelle fois le trajet Maurice-Réunion par voie maritime pour y aller récupérer ladite cargaison de drogue.

Les autorités policières ayant boucler leur enquête, Mike Brasse a été traduit en justice et condamné à huit années de prison.

L’affaire ayant fait grand bruit tant dans la presse à Maurice qu’à la Réunion. Voici, plus d’une semaine, une certaine section de la presse et l’opposition ont tenté et tentent toujours par tous les moyens de faire porter le blâme au commissaire de Police Mario Nobin et le faire partir. Par conséquent, plus d’une fois depuis 2016, Mario Nobin a fait l’objet de questions parlementaires à l’Assemblée Nationale, mais il n’en fut rien.

«Mario Nobin est un homme calme, serein, fort…Si le gouvernement avait quelque chose à lui reprocher, cela fait longtemps qu’on lui aurait demandé de démissionner ou de ‘step down’ de son poste de CP. Or, au moment qu’il devrait prendre sa retraite en mars dernier, le gouvernement a étendu son contrat jusqu’à septembre 2019. Une manière pour le Premier ministre et le ministre Mentor de renouveler leur confiance en lui»,  maintiennent les milieux proches de Mario Nobin.

En dépit de toutes les magouilles, les coups bas, les complots…Mario Nobin reste un homme inébranlable! En revanche, un des reproches qu’on pourrait faire au commissaire de police, à ses services et proches collaborateurs, c’est d’avoir gardé le silence sur cet aspect de l’enquête que Mike Brasse n’était pas en possession de son restricted passeport au moment de son arrestation à la Réunion, pendant toute ce temps.

Drogue: Mike Brasse dépourvu de son passeport lors de son arrestation à la Réunion en 2016