«Constitution (Amendment) Bill : Nous allons apporter des changements dans ce pays»
«Nous avons un devoir devant l’histoire. Maneesh Gobin est Maneesh Gobin. Nous allons apporté des changements dans ce pays», a affirmé l’Attorney General
Actualités

Droits humains : un atelier de travail sur le renforcement des capacités

Après le succès d’un premier atelier de travail sur le « State Party Reporting to Treaty Bodies » du 24 au 26 avril, le ministère de la Justice et la Commission des Droits Humains ont organisé une demi-journée de sensibilisation sur les droits humains.

L’objectif de cet atelier de travail est de consolider le renforcement de capacités des cadres supérieurs sur les droits humains. Le but était également de promouvoir la sensibilisation des obligations de l’État sous les différents ministères et le besoin de s’assurer que les meilleures conditions sont mises en place dans les différents départements et ministères.

« Vous serez d’accord que le renforcement des capacités des membres du National Mechanism for Reporting and Follow Up (NMRF) serait vain si les ministères et départements respectifs n’exercent pas leur rôle ». C’est ce qu’a déclaré le ministre de tutelle. Maneesh Gobin a aussi affirmé qu’il devrait y avoir une forte implication des supérieurs que ce soit pour fournir des données pour faire des rapports, faire des auto-évaluations, revoir les politiques ou la mise en place des recommandations des mécanismes de droits humains régionaux et internationaux.

Le ministre a affirmé que l’atelier de travail aidera ceux présents « to have a better appreciation of the human rights mechanisms and will help to foster better collaboration between the NMRF and Ministries and Departments ».

Maneesh Gobin a également ajouté que l’élément le plus important pour les supérieurs de voir leur rôle et celui de leurs ministères et départements « beyond the narrow remit of reporting to international and regional human rights mechanisms ». C’est alors qu’en tant qu’Etat que nous pourrons reconnaître notre potentiel dans le système national de protection des droits humains.

Le ministre a aussi souligné que les ministères devront s’assurer qu’ils ont les statistiques appropriées et que cela se reflète dans les questionnaires qui devront être remplis pour le ministère de la Justice et qui devront être par la suite transmis aux bureaux du Haut-Commissaire des droits humains.

Il faut souligner que deux autres ateliers de travail auront lieu du 21 au 24 mai prochain.

Droits humains : un atelier de travail sur le renforcement des capacités