Economist Intelligence Unit Report 2018 et Mo Ibrahim : Maurice se classe au premier rang contre la corruption
Actualités

Economist Intelligence Unit Report 2018 et Mo Ibrahim : Maurice se classe au premier rang contre la corruption

Le député Reza Uteem a voulu savoir du Premier ministre s’il a pris connaissance du classement de Maurice en ce qui concerne l’indice de perception de la corruption 2018 publié par Transparency International.

Pravind Jugnauth a tout d’abord souligné que Transparency International évalue le niveau perçu de corruption dans le secteur public d’un pays et non le niveau de corruption en soi. Il est important de noter que Transparency International utilise des indicateurs pour formuler sa note, notamment :

  1. Le Baromètre mondial de la corruption, qui mesure les perceptions des gens et la corruption.
  2. Le Rapport mondial sur la corruption qui explique en détail les questions de corruption pour un sujet/secteur spécifique.

Transparency International reconnaît elle-même que l’Indice de perception de la corruption ne raconte pas toute l’histoire de la corruption dans un pays et qu’il a une portée limitée, saisissant les perceptions de l’ampleur de la corruption dans le secteur public, des hommes d’affaires et des experts nationaux.

Le Premier ministre a laissé entendre qu’il a pris connaissance de l’Indice de perception de la corruption 2018 qui a été publié le 29 janvier 2019 par Transparency International. Selon l’indice Corruption Perceptions Index 2018, Maurice s’est vu attribuer une note de 51 et s’est classé 56e sur 180 pays. Il ajoute également que Maurice occupe la sixième place dans la région de l’Afrique subsaharienne.

Pravind Jugnauth tient à souligner que, selon l’Economist Intelligence Unit Report 2018, Maurice se classe au 17e rang mondial parmi 167 pays, en tant que « pleine démocratie » avec un score de 8,22 sur 10 et se classe au premier rang dans la région de l’Afrique subsaharienne. Il convient de noter que seuls les pays ayant des scores supérieurs à 8 sont classés comme des « démocraties à part entière » et que Maurice en fait partie, ce qui signifie qu’il s’attaque efficacement aux questions relatives à la transparence, à la responsabilisation et à la corruption.

D’autre part, selon l’Index Ibrahim de la gouvernance africaine, publié par la Fondation Mo Ibrahim et qui fournit, entre autres, un outil quantifiable pour mesurer et suivre la performance de la gouvernance dans les pays africains, en 2018, Maurice s’est classé au premier rang, sur un total de 54 pays, avec la note globale la plus élevée de 79,5.

Maurice est un pays réputé pour soutenir la pleine démocratie et la primauté du droit et pour ne pas négliger ses efforts de lutte contre la fraude et la corruption.L’indice de perception de la corruption 2018 ne doit donc pas être considéré comme une référence pour nier ce que d’autres institutions comme l’Economist Intelligence Unit ou la Fondation Mo Ibrahim ont rapporté sur Maurice.

Economist Intelligence Unit Report 2018 et Mo Ibrahim : Maurice se classe au premier rang contre la corruption