Élections au MACOSS : le rapport du comité technique contesté
Ce enn rapport anticonstitutionnel, indesan ek abusif», s’indignent le président Ram Nookadee, Président du Development Practitioners in Network (DPiN).
Actualités

Élections au MACOSS : le rapport du comité technique contesté

La contestation autour des élections au Mauritius Council of Social Services (MACOSS) persiste. Et ce, après que les différentes ONG et les membres du MACOSS, aient pris connaissance du rapport rédigé par le comité technique autour des irrégularités entourant les élections qui devaient avoir lieu en juin dernier. Une assemblée générale aura lieu ce samedi 27 octobre au Regional Leadership Centre à Moka pour éplucher le document. Toutefois, le DPiN, ONG et les membres du MACOSS contestent catégoriquement le rapport.

«Ce enn rapport anticonstitutionnel, indesan ek abusif», s’indignent le président Ram Nookadee, président du Development Practitioners in Network (DPiN), les différents ONG et les membres du MACOSS. Ces derniers ont réuni la presse ce mercredi 24 octobre à l’hôtel Saint-Georges, pour faire état de leur colère. Ils déclarent que ce rapport a été rédigé sans leur consultation. «Nu pa mem kone kisana inn siège dan sa comite. Zot mem candida zot mem ki ekrir rappor la», fustige Prakash Chadee, membre du MACOSS.

Par ailleurs, ils estiment que ce rapport est anticonstitutionnel et représente juste un moyen pour que ceux qui dirigent le Comité technique de rester au pouvoir. Car dans le document il est décrit que les employés de MACOSS ne sont pas éligibles pour être candidats. Ainsi, Ram Nookadee et les autres membres affirment que les dirigeants du MACOSS sont en train de «détruire le monde des ONG et leurs bonnes œuvres» par leurs actions.

C’est dans cet esprit que Ram Nookadee lance un appel à toutes les ONG pour se joindre à eux lors de l’assemblée générale ce samedi pour contester le rapport. Suite à cette réunion, s’ils n’arrivent pas à se mettre sur même longueur d’onde, le président de DPiN, demandera une injonction en cour. Il assure qu’un panel d’avocats travaille déjà sur ce dossier.

Élections au MACOSS : le rapport du comité technique contesté