Comme à l’accoutumée, sous le gouvernement de Lalians Lepep, quatre mairies sont sous le contrôle du MSM et une mairie, à savoir Beau-Bassin/Rose-Hill est dirigée par Muvman Liberater (ML).
Actualités Editor's Picks

Elections mairales: Bras de fer Javed Codabux v/s Yousouf Nujurally pour le poste de Lord Maire

Un imposant bras de fer oppose deux conseillers municipaux, Javed Codabux et Yousouf Nujurally pour occuper le poste de Lord Maire à la mairie de Port-Louis en marge des élections mairales qui sont prévues dans les cinq municipalités du 21 au 28 juin. Comme à l’accoutumée, sous le gouvernement de Lalians Lepep, quatre mairies sont sous le contrôle du MSM et une mairie, à savoir Beau-Bassin/Rose-Hill est dirigée par Muvman Liberater (ML).

Les élections, ainsi que les prestations de serment auront lieu à cette échéance. C’est la ville de Port-Louis qui donnera le coup d’envoi.  Mais deux candidats sont en lice pour devenir Lord Maire.

À Curepipe, c’est le tandem Hans Margueritte et Toorawtee Gokhool du ML qui sera reconduit à la tête de la Ville Lumières.

Tout d’abord, il y a Javed Codabux qui est susceptible de succéder à Daniel Laurent comme lord-maire. Ce membre du MSM, comptable de formation et travailleur social, a été élu au ward 4 aux élections municipales de 2015. Il est réputé pour le travail accompli pour instaurer l’ordre et la discipline au Jardin de la Plaine Verte. Le conseiller Codarbux est la cheville ouvrière du projet pour la fermeture de cet espace public le soir, vu des drogués qui y régnaient en maîtres, ainsi que l’installation des bornes pour y interdire l’accès aux motocylistes.

Alors que le nom de Javed Codabux est le plus cité pour être le premier magistrat de la  capitale, un autre conseiller, Yousouf Nujurally risque de venir le coiffer au poteau. Toutefois, dans les milieux des conseillers, on fait remarquer que le conseiller Nujurally n’est pas un pur sang MSM, vu qu’il avait roulé pour plusieurs partis politiques: IFB, PMSD, Parti Travailliste, entre autres.

Selon nos recoupements, deux  clans, notamment le clan Codabux et celui de Nujurally s’affrontent dans un exercice de  fort lobbying pour la conquête du fauteuil mairal. Toutefois, le dernier mot reste celui du Bureau Politique du MSM, voire la décision finale du leader, Pravind Jugnauth.

À Curepipe, c’est le tandem Hans Margueritte et Toorawtee Gokhool du ML qui sera reconduit à la tête de la Ville Lumières, apprenons-nous des sources bien informées dans les milieux gouvernementales. Comme quoi, en cette période pré-électorale, le profil du tandem Marguerite-Gokhool revêt d’une importance cruciale à Curepipe. Les dirigeants de Lalians Lepep ne voudrait pas bousculer les choses.

Pour ce qui est de la ville de Vacoas/Phoenix, nous apprenons que c’est Pravind Ramburn qui succédera à Farhad Dowlut. Dans la Villes des Fleurs, à Quatre-Bornes, c’est Premila  Geejanan qui remplacera Soolekha Jepaul-Raddhoa du MSM.

Des projets de développements bientôt lancés à Vacoas/Phoenix
A Vacoas/Phoenix, nous apprenons que c’est Pravind Ramburn qui succédera à Farhad Dowlut.

S’agissant les villes-soeurs, il y a deux écoles de pensée qui s’affrontent. Une première école de pensée prône le statu-quo, c-à-d que Ken Fat Fong Suk Koon demeure à son poste de maire, comme ces deux derniers mandats. «Ken Fong a fait du bon travail. Pourquoi faut-il le remplacer?», soutient une source proche du leader du ML, Ivan Collendavelloo. La 2e école de pensée estime que «Ken Fong y a fait son temps et qu’il doit partir et laisser la place à un autre.»

Il se chuchote qu’Ivan Collendavelloo voudrait mettre les bouchées doubles et positionner son parti dans deux bastions connus pour avoir été favorables au MMM, en  marge des prochaines élections générales.

Elections mairales: Bras de fer Javed Codabux v/s Yousouf Nujurally pour le poste de Lord Maire