Environnement - Ramano: “Mise à jour l’actuel National Oil Spill Contingency Plan”
Kavy Ramano a affirmé que son ministère “est en train de mettre à jour l’actuel National Oil Spill Contingency Plan.
Actualités

Environnement – Ramano: “Mise à jour l’actuel National Oil Spill Contingency Plan”

Répondant à une question parlementaire du deuxième député de Rodrigues, Buisson Léopold,  à l’Assemblée  Nationale, mardi, le ministre de l’Environnement, de la Gestion des Déchets solides et du Changement climatique, Kavy Ramano a affirmé que son ministère “est en train de mettre à jour l’actuel National Oil Spill Contingency Plan en collaboration avec toutes les parties concernées et en tirant des leçons des expériences passées.”  

Buisson Léopold a voulu savoir si, en cas de déversement important de pétrole dans une partie quelconque des lagons de la République de Maurice, des dispositions qui seront prises par son ministère. “L Partie V de l’Environment Protection Act 2002 qui traite des cas de Spill and Environmental Emergency établit le mécanisme pour gérer l’urgence d’un déversement d’huile dans nos eaux selon les termes ci-dessous : – a)un avis de déversement est émis ; b) l’ intervention du Directeur de l’Environnement dans l’intérêt publique afin d’empêcher, d’éliminer ou de réduire les effets néfastes sur l’environnement ;c ) les opérations de nettoyage dans le cas d’un déversement ; d) les responsabilités pour le déversement et recouvrement des frais encourus ; e) la proclamation d’urgence environnementale quand un danger majeur à l’environnement se pose dû au déversement ou le cas échéant ; et f) 

“La mise en place d’un Comité technique afin d’informer et de conseiller le ministre sur les aspects scientifiques et techniques de la protection et la gestion de l’environnement”, a affirmé Kavy Ramano. “Afin de gérer un déversement majeur qui se passerait dans la République de Maurice, un National Oil Spill Contingency Plan, dirigé par mon ministère, a été développé en 2003. En ligne avec l’Environment Protection Act 2002, ce plan prévoit un cadre de travail incluant le Gouvernement et l’industrie pour un plan d’action efficace et rapide au déversement, à Maurice, à Rodrigues et les iles éparses, afin de protéger l’environnement”, a-t-il ajouté. 

Le ministre Ramano a souligné que le National Oil Spill Contingency Plan prévoit les rôles et les responsabilités des autorités avant, pendant et après un déversement. Il a soutenu que ce plan prévoit, également, une réaction par Tiers afin de gérer les différents échelons de déversement dans différents endroits, à savoir : 

  1. Tier 1 pour un déversement allant jusqu’à 10 tonnes métriques qui peut être géré par des ressources localement disponibles ; 
  2. Tier 2 pour un déversement allant jusqu’à 100 tonnes métriques qui sera géré par le National Oil Spill Response Team, possiblement avec le soutien de ressources régionales ; et 
  3. Tier 3 pour tout déversement de plus de 100 tonnes métriques qui impliquerait l’aide internationale à travers le ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et du commerce international.   

“Le plan prévoit également la mise en place d’un National Oil Spill Contingency Plan Coordination Committee, présidé par le Directeur de l’environnement de mon ministère. Le Comité est composé de différentes parties prenantes et doit se réunir régulièrement”, a affirmé Kavy Ramano. 

Il a souligné que cette instance a pour attributions: (a) suivre les développements et assurer une bonne coordination avec toutes les parties prenantes en ce qu’il s’agit des mesures correctives et de confinement; (b) faire des recommandations sur les questions relatives aux aspects scientifiques et techniques ayant trait à la protection et à la gestion de l’environnement ; (c)prendre des mesures afin de prévenir, éliminer ou réduire les effets néfastes d’une menace sur l’environnement; recommander une opération de nettoyage ou d’enlèvement; et (d) recommander les mesures à prendre afin d’éliminer ou traiter le polluant.

En revanche, il a fait remarquer que ce plan exclut la zone portuaire qui a son propre Port Louis Harbour Oil Spill Response Contingency Plan pour intervenir en cas de déversement dans le port. Je suis informé que ce plan est mis en œuvre au niveau de la Mauritius Ports Authority qui est habilitée en vertu de la Ports Act 1998 et de l’Environment Protection Act 2002, à prendre des mesures pour les ports sous sa juridiction, à savoir Port Louis et Port Mathurin. 

Environnement – Ramano: “Mise à jour l’actuel National Oil Spill Contingency Plan”