Ex-employés de Médine - l’octroi de lopins de terres, tributaire de la Land Conversion
“Zot ape fer chantaz ar nou! Zot ape amenn nou en bato”, s’est insurgé Pritam Busawon, un des représentants des ex-employés de MSML, à l’issue de cette réunion à Inside News, ce vendredi 10 juillet.
Actualités

Ex-employés de Médine – l’octroi de lopins de terres, tributaire de la Land Conversion

L’aménagement des infrastructures et l’octroi de lopins de terres à 98 ex-employés de l’usine sucrière de Médine est tributaire de la Land Conversion Certificate.C’est ce qui ressort d’une réunion décisive, convoquée comme convenue au siège de la MCIA, hier, jeudi le 9 juillet. 

“Zot ape fer chantaz ar nou! Zot ape amenn nou en bato”, s’est insurgé Pritam Busawon, un des représentants des ex-employés de MSML, à l’issue de cette réunion à Inside News, ce vendredi 10 juillet. “Médine na pa finn dir nou tou sa la  avan fermeture moulin Médine. Si zot ti dir nou tou sa la, zame nou tu pou asepte fermtir moulin Médine”,  a-t-il ajouté. Selon lui, lors de cette réunion tenue avec les parties concernées, notamment les représentants de Médine Sugar Mills Ltd (MSML), en l’occurrence Hubert Harel, Ian Koenig, Didier Charoux,  et laurent Gordon-Gentil; les représentants du syndicat des employés, Serge Jauffret, et les représentants des ex-employés, Eric Bauda, Hubert Harel, un de principaux directeurs du Groupe Médine a affirmé “Aussi longtemps qu’on n’aura pas le Land Conversion Certificate, nous n’irons pas de l’avant avec l’aménagement des infrastructures.”

Par conséquent, le syndicat et les représentants des ex-employés de Médine disent envisager d’écrire au ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire, Maneesh Gobin et copies, adressées au ministre des Terres et du Logement, Steven Obeegadoo et au ministre du Transport Terrestre et du Métro Léger, Alan Ganoo. “Nou pe rod enn rendez-vous avec minis Maneesh Gobin. Medine a pe fer chantaz ar nou.  Hubert Harel pe dir fodre gagn land Conversion pou zot fer developman infrastructurel”, déplore Pritam Busawon.

Faisant état de la Letter of Intent, en date du 3 janvier 2020, obtenue du Morcellement Board, Pritam Busawon, a fait remarquer que Médine veut développer 250 hectares de terrains, dont un site de 23 arpents, destiné aux ex-employés de MSML. “Lors sa 250 hectares terrain la, Médine ena pou develop villas, Smart City, université…”, a déclaré Pritam Busawon.

En revanche, il faut dire que grâce à l’intervention de la MCIA,le projet de plan médical a pu être débloqué. “D’ici à la fin de juillet, tout retournera à la normale.Nous aurons droit aux médicaments. Tous les médicaments que nous avons achetés pendant la période de confinement”, a affirmé Pritam Busawon.

Contacté au téléphone, en début d’après-midi, ce vendredi 10 juillet, Hubert Harel, nous a déclaré: “Je suis pris dans un ascenseur. Je ne peux pas vous parler. Cela peut couper à n’importe quel moment. De quoi, vouliez-vous vous entretenir avec moi?” Lorsqu’on lui a dit que cela concerne la réunion, tenue à la MCIA, hier, par rapport à la fermture de MSML, il nous a dit: “Je retournerai vers vous.”

Sollicité une nouvelle fois au téléphone, Hubert Harel n’a pas répondu à notre appel. A l’échéance du deadline pour la publication, Hubert Harel n’est pas revenu vers nous.

Ex-employés de Médine – l’octroi de lopins de terres, tributaire de la Land Conversion