Fairy Textile – Agression alléguée: Soodesh Callichurn ordonne une enquête approfondie
C’est ce qui découle d’une longue réunion, tripartite ( employeur, représentants d’employeurs et représentants du ministère de tutelle), d’une durée de deux heures, présidée par le ministre Callichurn dans l’après-midi du 14 mars, nous confirme un des hauts responsables du ministère du Travail.
Actualités

Fairy Textile – Agression alléguée: Soodesh Callichurn ordonne une enquête approfondie

Le ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi, Soodesh Callichurn a ordonné une enquête approfondie sur l’entreprise Fairy Textile sur laquelle pèse des allégations d’agression sur un employé ( au matin du jeudi 14 mars, ndlr), non paiement des salaires, des conditions hygiéniques dans les dortoirs et les toilettes, entre autres. C’est ce qui découle d’une longue réunion, tripartite ( employeur, représentants d’employeurs et représentants du ministère de tutelle), d’une durée de deux heures, présidée par le ministre Callichurn dans l’après-midi du 14 mars, nous confirme un des hauts responsables du ministère du Travail.

«Il y a des allégations qu’il y aurait eu un cas d’agression sur la personne d’un employé. Mais le directeur nie cet état de fait. Chaque partie insiste sur sa version. Nous allons faire une enquête approndie en vue d’établir de quoi il en retourne», affirme ce responsible du ministère du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi. Mis à part, ce cas d’agression allégué,  il est souligné qu’au cours des discussions mention a été faite par les représentants d’employés que les conditions hygiéniques dans les dortoirs et les toilettes sont exécrables, ainsi que des salaires impayés.

Mis à part, ce cas d’agression allégué,  il est souligné qu’au cours des discussions mention a été faite par les représentants d’employés que les conditions hygiéniques dans les dortoirs et les toilettes sont exécrables, ainsi que des salaires impayés.

«Nous avons pris bonne note, plus particulièrement les fonctionnaires de la Migrant Unit, des représentations faites par les employés», déclare ce responsable du ministère du Travail. De ce fait, très tôt, ce vendredi 15 mars, un effectif du ministère sera dépêché chez Fairy Textile, à Camp Caval Curepipe. Cette entreprise regroupe. 93 employés, soit 70 Bangladais, 10 Népalais et 13

Par conséquent, une réunion de suivi sera convoquée au ministère de tutelle avec toutes les parties concernées, l’employeur, Antish Bowanideen, de représentants des employés, dont Reaz Chuttoo et Jane Ragoo, le Deputy Permanent Secretary, Beekaroo, pour ne citer que ceux-là.

Dans une déclaration à la presse, le directeur de Fairy Textile parle de «complot» ourdi contre lui.

Fairy Textile – Agression alléguée: Soodesh Callichurn ordonne une enquête approndie

A lire aussi: https://www.inside.news/fairy-textile-des-employes-descendent-dans-les-rues/