Actualités

Fermeture de Médine – Seeruttun : « Il y a des points à être éclaircis »

Le ministre de l’Agro-industrie explique qu’il y a des points à être éclaircis au sujet de l’usine sucrière de Médine. Mahen Seeruttun répondait à une question d’Inside News à ce sujet. Il participait aux célébrations de la Journée mondiale des Zones Humides à L’Estuaire de Terre Rouge, ce jeudi 7 février.

Le ministre explique que la demande pour la fermeture de l’usine sucrière a été faite en septembre dernier. Les autorités ont donc 6 mois pour agréer à cette requête. Il affirme également que c’est la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) qui a la responsabilité d’évaluer les conséquences de la fermeture.

Le ministre de l’Agro-industrie souligne que toute fermeture d’usine sucrière est régit par le Blueprint. Ce sont des conditions bien établies des mesures relatives aux droits des travailleurs, l’acheminement des cannes et également toutes les conditions de travail des planteurs.

Mahen Seeruttun déclare également qu’au niveau de la MCIA, une présentation a été faite sur les effets de la fermeture de l’usine sucrière. « Nous avons déjà le rapport intérimaire », dit le ministre. « Avant le délai de fermeture, nous serons en mesure de donner une décision finale », dit-il.

Le ministre de tutelle indique que la décision finale doit être présentée au Conseil des ministres, relative à la demande de fermeture. Il évoque également une rencontre entre les officiers de la MCIA et des représentants des différents partenaires concernés par la fermeture. « J’ai demandé à ce qu’une nouvelle réunion soit convoquée », insiste le ministre.

Mahen Seeruttun affirme qu’il communiquera la marche à suivre, une fois qu’il a des informations sur les points qui restent en suspens.

Lire aussi : 

Fermeture Médine : une nouvelle réunion avec les employés le 6 février

Fermeture de Médine – Seeruttun : « Il y a des points à être éclaircis »