Fonction publique: «Le moteur du développement du pays»
La Fonction publique, communément appelé Service Civil ou encore Establishment, est en plein essor à Maurice qui vient de célébrer son 51e anniversaire de l’Indépendance et 27e anniversaire de son accession au statut de République.
Actualités

Fonction publique: «Le moteur du développement du pays»

La Fonction publique, regroupant 84 000 fonctionnaires ( hommes et femmes), est considérée comme étant l’épine dorsale du pays. La Fonction publique, communément appelé Service Civil ou encore Establishment, est en plein essor à Maurice qui vient de célébrer son 51e anniversaire de l’Indépendance et 27e anniversaire de son accession au statut de République.

«Il y a toujours une méconnaissance de la Fonction publique. La Fonction publique est le moteur du développement du pays. Elle évolue au cœur de la dynamique de l’Etat», affirme sir Bhinod Bacha, Senior Adviser au Bureau du Premier ministre et ancien Chef du Service Civil et Secrétaire au Cabinet. «C’est un haut lieu de l’Etat qui rassemble la politique, l’économie et le social. Elle est au service de la nation»,  ajoute-t-il.

Partageant le même avis, le président de la Fédération des Syndicats du Service Civil, Rashid Imrith fait une brève rétrospective de la Fonction publique, constituée en trois étapes :  (a) à la conquête de Maurice par les Anglais en 1810, (b) de 1810 à 1968 sous l’administration anglaise et de 1968 à ce jour dans une Ile Maurice indépendante. «L’Ile Maurice a toujours été administrée par un système ministériel. Em 1957, Maurice ne comptait que neuf ministres. Notre performance repose sur un système anglais. La Policy decision est mise en œuvre par les fonctionnaires», explique Rashid Imrith.

Soulignant que la Fonction publique est constituée de deux ailes, l’une qui est temporaire, comprend les élus ( ministres, PPS et députés) et l’autre qui est permanente, regroupe les fonctionnaires. «Les fonctionnaires ont pour responsabilités d’assurer la mise à exécution des décisions politiques. Les fonctionnaires ne montrent pas qu’ils font de la politique partisane»

Sir Bhinod Bacha partage cette argumentation : «Les fonctionnaires ont pour rôle de mettre en œuvre le programme gouvernemental qui a été mandaté par le peuple. Outre d’avoir à cœur leur travail, ils sont animés par la conviction, l’efficience et l’efficacité. Etant apolitiques, ils agissent dans l’anonymat.» Il fait remarquer que ceux-ci siègent dans nombre de comités et autres instances décisionnelles. Ils travaillent en silence tout en ayant un œil sur les citoyens, indique-t-il. L’ancien Chef du Service Civil rappelle qu’ils participent, également, aux différentes sessions de Brain Storming en vue de faire avancer la Fonction publique.

En marge de la fête Nationale, la Fonction publique a réalisé pour la première fois depuis 1968 un court métrage d’une durée de 26 minutes. La Fonction publique démontre à travers ce court métrage l’évolution de Maurice en terme de développement. «C’est un hommage très modeste et profond. La Fonction publique constitue une grande famille, placée sous un bon leadership, abat un travail énorme», clame sir Bhinod Bacha.

Il maintient que la Fonction publique est un facilitatrice pour la mise en application du programme gouvernemental. Il rappelle cette osmose qui existe entre la Fonction publique et le privé lors de grandes manifestations et la mise en œuvre de gros projets, à l’instar du Sommet des SIDS à Maurice, du Sommet de la Francophonie, Metro Express…

Pour sa part, Rashid Imrith félicite tous les citoyens qui ont œuvré pour le développement et l’avancement du pays. «Sakenn ena so kontribisyon pou tir pei a kot li ti été en 1968 pou amenn li a kot li été azordi», renchérit le président de la Fédération des Syndicats du Service Civil.

Fonction publique: «Le moteur du développement du pays»