Francois_gilbert
Francois Guibert était l'invité spécial d'Abdulla Erally dans l'émission Breakfast Show de Wazaa FM
Actualités

Francois Guibert : « Faire de Maurice le Singapore d’Afrique »

Le président-directeur général du Economic Development Board (EDB) François Guibert rêve de transformer l’île Maurice en un Singapour africain.

Ayant séjourné à Singapour pendant de nombreuses années et vu des stratégies de croissance du pays, Guibert ne voit pas l’île Maurice en train de devenir un « copiste » de Singapour. Il préfère prendre quelques-uns des ingrédients de la réussite et les « appliquer à la culture d’ici » pour créer un « Mauritius Singapore de l’Afrique », a-t-il déclaré.

Guibert était l’invité spécial d’Abdulla Erally dans l’émission Breakfast Show de Wazaa FM, le mardi 11 juillet, de 6h à 10h.

Déjà dans ses nouvelles fonctions et responsabilités à la EDB depuis août dernier, il trouve le secteur dans lequel il exerce ses activités «agréable» du fait de la diversité qu’il offre, allant de la pêche à l’intelligence artificielle, au textile et à la finance, entre autres. De plus, les 2,3 millions de mètres carrés d’eaux territoriales mauriciennes constituent une grande surface pour une petite île de 2 000 m².

Malgré cela, le pays fait face à de nombreux défis, l’un des principaux étant la concurrence féroce de l’Afrique, de l’Asie et d’autres pays

Durant sa carrière professionnelle, Francois Guibert a également été président de la Chambre de commerce et d’Industrie France-Taiwan, président de la Chambre de commerce européenne de Singapour, président de l’EU-ASEAN Business Council et également membre du Conseil d’administration du Singapore Economic Development Board, entre autres.

Guibert a également suivi la présentation du budget – un grand événement pour le pays – avec grand intérêt, dit-il. Le Budget reprend nombre des propositions de l’EDB et apporte merveilleusement l’équilibre entre le social et l’économie.

Parmi les mesures qui retiennent son attention, citons l’aide accordée aux jeunes entreprises, aux jeunes entrepreneurs, et aussi la décision de permettre aux étudiants étrangers de travailler dans le pays après la fin de leurs études.

Cette mesure, dit-il, aidera ces personnes à acquérir une plus grande expérience et contribuer à l’économie du pays. Il trouve également que l’accent mis sur les secteurs de la fabrication, de la haute technologie et de la finance très louable et dans la bonne direction qui engagent différents opérateurs.

Pour le secteur du textile, qui a une longue histoire dans l’économie, l’automatisation est essentielle. Il est tout aussi important pour le secteur de diversifier sa base de marché à l’exportation, un exercice déjà entrepris par l’EDB..

Selon Guibert, l’EDB est très présente en Chine, en Inde et au Japon pour attirer les investisseurs vers Maurice. « Le Japon est une économie forte, il peut être un partenaire important et peut même établir un bureau régional ici pour séduire les pays africains. En somme, Maurice a tous les ingrédients pour attirer un tel opérateur mondial  », a-t-il ajouté.

Francois Guibert : “Faire de Maurice le Singapore d’Afrique”