Geet Gawai : Une tradition qui n’a pas perdu ses valeurs
Le « Geet Gawai » a largement évolué au fil des années
Actualités Société

Geet Gawai : Une tradition qui n’a pas perdu ses valeurs

A l’avant-veille d’un mariage hindou, soit le vendredi soir, il y le « Geet Gawai ». Cette cérémonie comprend des chants en Bhojpuri et est accompagnée de danses, de rituels et de prières. Plusieurs instruments sont utilisés dont le « dholak », le « lotah », soit des pots en cuivre, ou le « chimta », entre autres.

Le « Geet Gawai » a largement évolué au fil des années. Auparavant c’étaient seules les « nanis » qui y participaient mais les choses ont évolué. Les jeunes ont pris la relève. Mais cette tradition n’a rien perdu de ses valeurs.

Nous sommes allés à la rencontre de deux joyeuses troupes à St-Pierre. Si l’une a préservé l’ancienne tradition, l’autre essaye de se réinventer tout en gardant les valeurs.

Toutefois ces dames sont toutes d’avis que « noun aprann are nou gran dimunn ».

Il faut souligner qu’après le Sega Tipik en 2014, le « Geet Gawai » a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en 2016.

Geet Gawai : Une tradition qui n’a pas perdu ses valeurs