Gobin: “Exception faite aux cabris et moutons, le bétail et la volaille continueront d’être importés de Rodrigues”
“Nous continuerons à importer des boeufs et des volailles de Rodrigues. Nous aplanissons cette campagne de désinformation, cela de concert avec les techniciens et les officiers du ministère”, a affirmé Maneesh Gobin.
Actualités

Gobin: “Exception faite aux cabris et moutons, le bétail et la volaille continueront d’être importés de Rodrigues”

 “Exception faite aux cabris et moutons, le bétail et la volaille continueront d’être importés de Rodrigues”: c’est l’assurance donnée par le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire et l’Attorney General, Maneesh Gobin, à l’issue d’une rencontre avec le Commissaire à l’Agriculture de Rodrigues, Richard Payendee, jeudi 17 septembre. De ce fait, il a balayé d’un revers de la  main d’une rumeur de la “campagne de désinformation” et de la rumeur qui courait ces jours-ci, à l’effet que “okenn live animal na pa pou importe de Rodrigues.” Le ministre Gobin a insisté que tel n’est pas le cas.

“Nous continuerons à importer des boeufs et des volailles de Rodrigues. Nous aplanissons cette campagne de désinformation, cela de concert avec les techniciens et les officiers du ministère”, a affirmé Maneesh Gobin.

Il faut dire que dans le cadre d’une mission à Maurice, le Commissaire Payendee a eu une réunion de travail avec le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité Alimentaire. “Le Commissaire Payendee et moi avons une session de travail importante qui s’est portée sur trois points: (i) mise en place d’une antenne du  Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI), à Rodrigues; (ii)  mise à la disposition d’une caravane de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) et d’un cas suspect de Swine Fever à Rodrigues.

“Pour ce qui est du cas suspect de Swine Fever, nous avons dépêché deux vétérinaires de Maurice à Rodrigues pour prêter main forte à l’équipe de deux vétérinaires dans l’île. Des prélèvements ont été effectués pour être expédiés à Montpellier, à bord d’un vol, ce vendredi.  Cela pour des analyses approfondies”, a affirmé le ministre Gobin.

Faisant état d’une “campagne de désinformation” qu’aurait mené l’opposition à Rodrigues à l’effet que des conteneurs ne seraient plus acheminés à Rodrigues par voie maritime. “La raison est que ces conteneurs doivent, au préalable, être désinfectés avant d’être embarqués sur le bateau. Les conteneurs seront acheminés à Rodrigues par le prochain voyage, prévue, ce samedi ( 19 septembre, ndlr)”

En réponse à une question sur l’antenne de FAREI à Rodrigues, le ministre Gobin a donné l’assurance: “Nous sommes à la recherche d’un bâtiment pour le lancer à Rodrigues. Une antenne du FAREI sera opérationnel à Rodrigues, cette année.”

Par ailleurs, il a annoncé une prochaine visite du Premier ministre, à Rodrigues. “Cette visite s’inscrit dans une perspective de renforcer la sécurité alimentaire”, a-t-il souligné.

De son coté, Richard Payendee a exprimé sa satisfaction d’avoir eu cette réunion avec le ministre Gobin. “Cette visite se voulait être une visite de courtoisie, cela d’autant plus que je le rencontre en tant que ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire. Je l’ai déjà rencontré auparavant alors qu’il cumulait seules les fonctions d’Attorney General”, a-t-il dit.

Le Commissaire Payendee a affirmé que la réunion avec le ministre Gobin a permis d’éclaircir la situation par rapport à l’ouverture d’une éventuelle antenne de FAREI à Rodrigues, les chiens errants ( campagne de stérilisation)…

“Il y a eu de fausses rumeurs qui circulent par rapport aux boeufs morts (…) J’ai eu la confirmation que les boeufs continueront d’être exportés sur Maurice”, a déclaré Richard Payendee.

Outre Maneesh Gobin, le commissaire Payendee, lors de sa mission à Maurice,  aura une rencontre avec le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano et le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, lundi 21 septembre. “Quand Rodrigues avance, c’est la République de Maurice qui avance”, a-t-il renchéri.

Gobin: “Exception faite aux cabris et moutons, le bétail et la volaille continueront d’être importés de Rodrigues”