Hassenjee Ruhomally présente ses excuses à Sherry Singh
« I apologise. I am sorry…I would like to express my apologise to the Prime Minister, his wife and Sherry Singh…», aurait-il déclaré aux enquêteurs
Actualités

Hassenjee Ruhomally présente ses excuses au PM et à Sherry Singh

Hassenjee Ruhomally a fait son mea culpa dans les locaux du Cyber Crime Unit, mercredi 24 octobre. C’était lorsqu’il a été interrogé pendant plus de sept heures par les enquêteurs concernant les photos et commentaires désobligeants qu’il avait postés sur Facebook au sujet du CEO de Mauritius Telecom (MT).

Lorsqu’il a été confronté à certaines évidences, c’est-à-dire le CV et l’acte de naissance du CEO de MT, il semblait visiblement « choqué » et « crispé », selon notre source.

Rappelons que Ruhomally avait mis en doute les qualifications académiques et la nationalité mauricienne de Sherry Singh sur les réseaux sociaux.

« He had the impression that Sherry Singh was of an Indian national as he appeared. » À noter que le CEO de MT avait, lors de sa déposition, remis aux enquêteurs ses diplômes de l’université de Cape Town ainsi qu’une copie de son acte de naissance qui certifie qu’il est né à Rose-Hill.

« Hassenjee Ruhomally ne se sentait pas bien à un certain moment durant son interrogatoire. Il a même demandé à avoir un verre d’eau », nous confie une source. Il s’est retourné vers son avocat Me Neelkanth Dulloo et a laissé échapper cette phase aux enquêteurs :

« I apologise. I am sorry…I would like to express my apologise to the Prime Minister, his wife and Sherry Singh…».

Il a admis en présence de son homme de loi Me Dulloo qu’il avait bel et bien posté une photo sur Facebook. C’est Gaston Lagaff, un ami virtuel qui lui a fait parvenir cette photo. Confronté aux preuves qui étaient en possession des enquêteurs, Hassenjee Ruhomally a laissé entendre qu’il avait lu cette information « on l’Express newspaper and without verifying laid avernments on Facebook ».

Hassenjee Ruhomally présente ses excuses à Sherry Singh

Also read : Photos truquées et propos désobligeants sur Facebook : la parole aux hommes de loi ?

Photos truquées et propos désobligeantes sur Facebook deviennent de plus en plus à la mode, presqu’une seconde nature chez certains internautes. Est-ce un délit de ‘poster’, de ‘share’ des photos ou de faire des commentaires qui pourraient porter atteinte à l’intégrité d’autrui ? Pour en savoir plus, Inside News a sollicité l’avis des légistes, nommément Mes Ashok Radhakissoon, Yousuf Mohamed SC, Neil Pillay, Rama Valayden, Yash Bhadain et Ritesh Ramphul, qui nous livrent leur avis sur la question. En tout cas, ils affirment tous les six que ces actes sont considérés comme des délits et punissables par la loi. http://bit.ly/2PQ7qoe