Actualités

Hydroxychloroquine/Dr Zouberr Joomaye : « tout dépend de l’état de santé du patient »

Le 26 mai dernier, l’Organisation mondiale de la santé suspendait tous ces essais du médicament contre le paludisme, l’hydroxychloroquine pour des raisons de sécurité. À Maurice, ce traitement a été utilisé à la suite des premiers cas de Covid-19. Malgré cette crainte, l’hydroxychloroquine a permis la guérison de nombreux patients mauriciens. Cependant, avec l’interruption de ces essais clinique, un patient atteint de Covid-19 à Maurice aura désormais le choix d’accepter ou de refuser ce traitement.

Selon une étude médicale, l’hydroxychloroquine diminuerait l’espérance de vie chez l’homme. Toutefois, les deux derniers enregistrés ne démontrent aucun symptôme pour l’heure. Par conséquent, ces patients asymptomatiques seront placés sous un traitement dépendant de leurs états de santé. 

Admis depuis quelques jours en traitement à l’hôpital ENT, l’état de santé de ces personnes est plutôt stable. Le Dr Zouberr Joomaye, porte-parole du gouvernement et membre du National Communication Committee, nous explique que le traitement dépendra désormais de la situation du patient.

« Pour le moment, nous avons deux patients asymptomatiques. Qui veut dire qu’il ne présente aucun symptôme de fièvre ou de difficulté respiratoires. Ceci dit, le patient aura le choix d’accepter ou de refuser le traitement à l’hydroxychloroquine. Si il y a un refus, donc il faudra administrer un autre traitement…tout dépend de l’état de santé du patient. Sinon nous avons d’autres alternatives comme les antibiotiques, mais comme je l’ai dit tout dépend de l’état de santé du patient, » nous explique le Dr Zouberr Joomaye.

Hydroxychloroquine/Dr Zouberr Joomaye : « tout dépend de l’état de santé du patient »