Hygiène dans les hôpitaux : Amarjeet Seetohul recommande la formation
(de gauche à droite) Percy Louis, secrétaire de la MHEU, Amarjeet Seetohul et Rashid Imrith, président de la Fédération des Syndicats du Secteur Public
Actualités

Hygiène dans les hôpitaux : Amarjeet Seetohul recommande la formation

Amarjeet Seetohul, président de la Ministry of Health Employees Union (MHEU), préconise trois solutions pour résoudre le problème d’hygiène dans les hôpitaux. La MHEU animait une conférence de presse ce vendredi 23 novembre. Amarjeet Seetohul a parlé de formation dans les hôpitaux, de supervision et de vérification. Selon lui, ce sont les trois clés qui apporteront une « solution durable ». Il rappelle, par ailleurs, que la MHEU s’est engagée dans ce combat depuis plusieurs années déjà.

Amarjeet Seetohul évoque un « paradoxe » au sein des hôpitaux. Il explique que certes l’Etat procède au recrutement du personnel nettoyant. Toutefois, les normes d’hygiène ne s’améliorent toujours pas. Le président de la MHEU se pose plusieurs questions. Il se demande si ce sont les personnes responsables du nettoyage qui sont fautives ou le problème vient du système mis en place.

Selon lui, la source du problème est un manque de connaissance de nettoyage au sein des centres hospitaliers. « Enn fwa ki rekrit zot, donn zot ekipman pou fer netwayaz ek mett zot dan diferan departman lopital », déplore Amarjeet Seetohul.

« Se enn problem ki konsern tou dimunn », lance-t-il. Il affirme que ce problème d’hygiène met en péril la santé des patients, du public aussi bien que le personnel. « Nou ena enn stand byen kler lor sa ». Il insiste qu’on ne peut faire des compromis en ce qu’il s’agit d’hygiène surtout lorsqu’il touche la santé du public.

Il explique qu’un hôpital est une zone hautement infectée, donc, il faut que le nettoyage se fasse dans une manière « scientifique, méthodique et systématique ». C’est la raison pour laquelle, la formation demeure importante. Le président de la MHEU recommande également un certificat qui doit être octroyé à la personne par la suite.

Amarjeet Seetohul parle aussi de l’importance de responsabiliser le personnel nettoyant et de leur expliquer les conséquences que peuvent laisser un endroit non-nettoyé.

Le président de la MHEU ajoute que le recrutement des superviseurs est essentiel, car il n’y a pas de personnes à plein temps pour superviser le travail. Il est d’avis qu’on ne peut laisser les personnes responsables de nettoyage œuvrer indépendamment. « Il faut recruter des superviseurs pour voir si les normes de nettoyage sont respectées », précise Amarjeet Seetohul.

D’autre part, il fait savoir qu’il est important d’assurer que les détergents sont utilisés selon le dosage préconisé.

Hygiène dans les hôpitaux : Amarjeet Seetohul recommande la formation