ICCR : Les boursiers mauriciens et d'autres nationalités déplorent leurs situations en Inde
Les boursiers mauriciens sont exaspéré
Actualités

ICCR : Les boursiers mauriciens et d’autres nationalités déplorent leurs situations en Inde

Chaque année le gouvernement indien, à travers Indian Council for Cultural Relations- l’ICCR, offre jusqu’à 92 bourses à des étudiants mauriciens afin de poursuivre des programmes de premier cycle, de troisième cycle et supérieurs dans des universités indiennes. Quelque 900 bourses sont offertes à des pays africains.

Le hic est que plusieurs étudiants mauriciens en Pune se plaignent de leur situation. Ils nous confient qu’ils ne reçoivent plus leur ‘stipend’ en temps voulu. Ravi, un boursier mauricien en Inde mentionne qu’ils doivent recevoir une somme de Rs 18 000 comme stipend, loyer Rs 6 500, et book allowance Rs 5 000.Cette mesure ne s’applique pas seulement aux étudiants mauriciens, mais aussi à des boursiers issus d’autres pays.

Selon nos informations, cela fait 6 mois que les étudiants n’ont pas obtenu leur loyer mensuel de Rs 6 500. De plus, ils ne reçoivent pas leur ‘stipend’ dans le délai voulu.

Ravi, nous confirme qu’il a reçu que Rs 10 000 le 18 janvier alors qu’il devrait recevoir la totalité de la somme de Rs 18 000 au début du mois. Par conséquent, ces étudiants se voient confronter à des situations difficiles. Ils n’ont pas d’argent pour payer la location et pour acheter la nourriture. Il ajoute « Nou gagne boku probleme kan pas gagne stipend dans ler. Ena fois bizin tire depi dans poss pou paye rent ek faire ban lezot depense, ou demande nous parents depi maurice.»

Les étudiants sont encolèr et déçus. Ils nous confient qu’ils reçoivent également des menaces par leur ‘flat owner’. Ceux qui ont le support financier de leurs parents essayent de gérer la situation, mais les autres se retrouvent dans le flou.

Les étudiants de la deuxième et troisième année sont aussi dans l’inquiétude. Ils ne savent pas à quelle porte frapper pour trouver une solution à leur dilemme. De ce fait, ils ont adressé une lettre aux autorités indiennes pour exprimer leurs doléances. À travers cette démarche, ils espèrent trouver la lumière au bout tunnel.

“If ICCR is facing difficulty in facilitating funds for the students in Pune, then we would suggest that ICCR should stop providing scholarships to foreign students because when the allowance is late, we  tudent go through many problems…”, martèlent les signataires de la lettre en question.

Nous avons tenté en vain de rentrer en contact avec un responsable du haut-commissariat de l’Inde à Maurice, mais ce dernier est resté injoignable.

ICCR : Les boursiers mauriciens et d’autres nationalités déplorent leurs situations en Inde