Réforme - Industrie cannière: le rapport de la Banque Mondiale soumis vers mai 2020
Compte tenu de la fermeture de Médine Sugar Milling, fin mars dernier, il ne subsiste que trois usines sucrières, à savoir Alteo, Terra et Omnicane. Les cannes du Médine Factory Area ont été départagées avant d’être acheminées vers les trois usines sucrières.
Actualités

Industrie cannière la saison de coupe se poursuivra jusqu’au 15 janvier 2020

La saison de coupe qui, comme à l’accoutumée, devrait se terminer avant la fin décembre, selon les règlements du Cane Planters and Millers Arbitration and Control Board (CPMACB), se poursuivra jusqu’au 15 janvier 2020, apprenons-nous dans les milieux des usines sucrières qui ont été réduites à trois actuellement. 

Compte tenu de la fermeture de Médine Sugar Milling, fin mars dernier, il ne subsiste que trois usines sucrières, à savoir Alteo, Terra et Omnicane. Les cannes du Médine Factory Area ont été départagées avant d’être acheminées vers les trois usines sucrières.

Alors qu’Alteo et Terra cesseront leurs activités de coupe à la fin de décembre, Omnicane ne pourra pas le faire à cette échéance, affirment les mêmes sources. “Au niveau de Terra nous terminons la coupe 2019 à la fin de décembre. Idem, chez Alteo”, a confirmé le General Manager de Terra, Sébastien Mamet dans une déclaration à Inside News, mercredi 18 décembre.

Sollicité en vue de lui permettre de nous expliquer les raisons de l’extension de la saison de coupe jusqu’à la mi-janvier 2020, le Factory Manager chez Omnicane, Patrice Duval n’était pas disponible mercredi 18 décembre. Néanmoins, un autre responsable d’Omnicane a tenté de nous en donner une explication.

“La saison de coupe chez Omnicane sera étendue jusqu’à la mi-janvier pour des raisons indépendantes à notre volonté. Tout d’abord, il y a eu les estimations qui ne sont pas concordantes. Puis, il y a eu des conditions climatiques qui n’étaient pas favorables. Nous sommes tributaires des opérations de la Centrale Thermique d’Omnicane”, a énuméré ce responsable d’Omnicane. 

Au Syndicat des Sucres (“Mauritius Sugar Syndicate”) qui est la branche commerciale du secteur sucre à Maurice et responsable de la commercialisation et de l’exportation de tout le sucre produit localement, un des responsables insiste en l’absence du CEO, Deevesh Dukhira: “On assure la production de sucre dans les délai prescrits. Pour l’année 2019, la production de sucre devrait être 325 000 tonnes.”

Il faut dire que le MSS est une organisation privée et indépendante dirigée par ses membres, qui sont tous des producteurs de sucre comprenant des entreprises et des producteurs indépendants de canne à sucre ainsi que des minotiers.

Industrie cannière la saison de coupe se poursuivra jusqu’au 15 janvier 2020