Irfan Rahman, Commissaire electoral: «Tout se passe dans les bonnes conditions»
Au Nomination Centre, Edward Walter Govt School, à Quartier Militaire,  peu après midi, ce mardi 22 octobre Irfan Rahman s’est croisé avec le Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth avec qui, il a échangé quelques mots.
Actualités Politique

Irfan Rahman, Commissaire électoral: «Tout se passe dans les bonnes conditions»

Le Commissaire électoral, Irfan Rahman, comme à l’accoutumée lors de chaque joute électorale, fait la tournée dans de Nomination Centres, dans un premier temps et dans les centres de votes dans un deuxième temps. En fin de matinée, ce 22 octobre, à l’occasion du Nomination Day, Irfan Rahman, accompagné du président de l’Electoral Supervisory Commissioner, Yusuf Aboobakar se trouvait au Nomination Centre, à l’école de Notre Dame des Victoires RCA, Rose-Hill.

«Tout se passe dans les bonne conditions. Il y a une fluidité au niveau de l’exercice de dépôt de candidatures», a affirmé Irfan Rahman. «Tout le monde sait ce qu’il doit faire», a-t-il ajouté. De ce fait, il a souligné qu’il y a une moyenne de 25 fonctionnaires qui sont en poste dans chacun des Nomination Centres en vue d’assurer le bon déroulement de l’exercice de dépôt de candidatures dans les 21 circonscriptions, dont Rodrigues.

Sur le coup de 11h30, Irfan Rahman, accompagné de Yusuf Aboobakar avait déjà fait la tounée dans trois Nomination Centres, à savoir au nos 16 ( Vacoas/Floreal), 18 ( Belle Rose/Quatre-Bornes) et 19 (Stanley/Rose-Hill.  Au no 19, le Commissaire électorale a eu l’occasion de rencontrer les trois candidats de l’Alliance Morisien, en l’occurrence Ivan Collendavelloo, Fazila Jeewa-daureeawoo et Seety Naidoo.

Pour le reste de la journée,il a dit devoir poursuivre sa tournée au Nos 8 (Quartier Militaire/Moka) et 10 ( Montagne Blanche/ GRSE). Au Nomination Centre, Edward Walter Govt School, à Quartier Militaire,  peu après midi, ce mardi 22 octobre Irfan Rahman s’est croisé avec le Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth avec qui, il a échangé quelques mots.

Auparavant, en réponse à une question de savoir sur le travail de la Commission électorale, Irfan Rahman qui entame l’organisation de ses 5èmes élections générales, s’est confié : «C’est un travail assidu que nous accomplissons méticuleusement à l’échéance de chaque 5 ans. Cela relève d’un travail d’équipe.» A une autre question de la presse, le Commissaire électoral a renchéri: «C’est un exemple pour la région.»

Irfan Rahman, Commissaire électoral: «Tout se passe dans les bonnes conditions»