Irfan Rahman: «Regrettable que seuls 3 500 électeurs ont vérifié si leurs noms figurent sur la liste électorale»
C’est ce qu’a affirmé le Commissaire Electoral, Irfan Rahman, lors d’une conférence de presse, à 21heures, après la clôture des urnes.
Actualités

Irfan Rahman: «Regrettable que seuls 3 500 électeurs ont vérifié si leurs noms figurent sur la liste électorale»

«C’est dommage et regrettable qu’en mai de cette année, seuls 3 500 électeurs ont vérifié si leurs noms figurent sur la  liste électorale. Il est du devoir de chaque citoyen de vérifier si son nom figurent sur la liste électorale»: propos du Commissaire Electoral, Irfan Rahman sur les ondes d’une radio privée, le jour du scrutin; jeudi 7 novembre. Il est venu confirmé ces chiffres lors de la conférence de presse, tenue à 21heures, le même soir. Ainsi, il a réagi aux plaintes et autres doléances de certaines personnes ont eu la désagréable surprise de constater que leurs noms ne figurent pas sur la liste électorale. Du coup, ces électeurs n’ont pas pu voter.

Toutefois, Irfan Rahman n’a pas été en mesure d’affirmer la proportion d’électeurs qui n’a pas pu exercer leur devoir civique.  Le Commissaire Electoral a affirmé qu’en janvier de chaque année, la Commission Electorale publie un communiqué dans la presse et va de maison en maison à travers le pays pour l’inscription de nouveaux électeurs. «Force est de constater que dans certains cas, nous n’avons pas accès à certaines personnes. Leurs portes sont fermées et cadenassées», a déclaré Irfan Rahman.

En sus du coup de main de la presse, il a réitéré que la Commission Electorale s’engage dans un exercice de communication: placarder des affiches dans des postes de police, distribution des dépliants et autres supports en vue de sensibiliser le public et l’électorat.

 «En vertu de la clause 42 (2) de la loi Electorale, tout citoyen mauricien électeur, domicilié dans une région est éligible pour voter», a affirmé Irfan Rahman. 

Il a précisé qu’au plus tard le 16 mai chaque année, la liste électorale est prête pour être consultée. «Entre le 16 mai et le 31 mai, la Commission Electorale est disponible pour faire tout ajustement. Les électeurs peuvent vérifier leurs noms. Aussi, Irfan Rahman a affirmé qu’un service SMS avait été mis en place il y a 4 ans afin de permettre aux électeurs de s’assurer que leurs noms figurent bel et bien sur une liste provisoire. «Au cas, où le nom d’un électeur n’est pas inscrit, il peut venir le faire au bureau du Commissaire Electoral», a-t-il dit.

En réponse à certaines allégations que certaines personnes auraient pu voter, Irfan Rahman s’est montré catégorique: «Personne ne peut voter sans une pièce d’identité.»

Irfan Rahman: «Regrettable que seuls 3 000 électeurs ont vérifié si leurs noms figurent sur la liste électorale»