Javed Meetoo (au centre), entouré de ses collaborateurs
Actualités

Javed Meetoo : « La marche des LGBT a été un prétexte pour m’arrêter »

Javed Meetoo croit dur comme fer qu’il a été arrêté et placé en détention à cause de la marche des LGBT qui a eu lieu récemment. C’est pourquoi il a tenu une conférence de presse ce lundi après-midi 24 juin, au centre social de Marie Reine de la Paix pour commenter son arrestation qui lui a valu 20 jours à Alcatraz. Il en a profité pour mettre les points sur les «i» concernant le défilé qu’il avait organisé à Vallée des Prêtres lors des célébrations de la fête Eid.

« La police m’a accusé à tort d’avoir tenu une manifestation illégale à Vallée des Prêtres. Ce n’était pas une manifestation, mais une procession religieuse à l’occasion de la Fête Eid. Nous sommes sortis  ce soir- là pour exprimer notre joie ». Selon lui, cela a été un prétexte pour l’arrêter afin qu’il ne vienne pas jouer au troubles fête lors de la marche des LGBT qui allait avoir lieu quelques jours plus tard.

Pour ce qui est de l’accusation de « damaging private property », Javed Meeto dira que certaines personnes qui étaient dans le cortège sont descendues de leurs voiture pour enlever des poubelles et des briques, qui avaient été placées sur la route. « Il y a avait également  des tessons de bouteilles de bière. Li clair ki dimun finn kraz boutey lor sime parski zot pa ti kontan nou pass la »

« La police ne s’est basée que sur des simples allégations pour m’arrêter. » Revenant sur la Marche de l’Unité, il trouve incompréhensible comment la police a déployé autant de représentants des  forces de l’ordre pour cette mobilisation. Par rapport à sa participation dans la manisfestation anti-Gayan, Javed Meetoo a affirmé, que ce n’était pas lui l’instigateur. En revanche, il avoue qu’il avait « donné un coup de main. »

Javed Meetoo : « La marche des LGBT a été un prétexte pour m’arrêter »