Faits Divers

« Sorry missié… nou p kokin…»

Parasram, un laboureur d’une cinquantaine d’années a eu des sueurs froides, dans la journée d’hier, mercredi 10 octobre. En rentrant chez lui à Ville-Noire, il a surpris deux individus dans sa maison.

«ki zot p fer la !?», Leur a-t-il demandé. L’un des malfaiteurs, déconcerté, a répliqué :

« sori missié, nou p kokin, exkiz nou. Pa ale raport nou lapolis».

Lorsque le quinquagénaire a enfourché son vélo pour se rendre au poste de police de Mahébourg, les deux malfrats lui ont barré la route. Ces derniers l’ont supplié de ne pas porter plainte.  Mais Parasram s’est finalement rendu au poste de sa localité.

Des policiers ont vite fait une battue pour retrouver les deux malfaiteurs, mais ces derniers avaient déjà pris la fuite avec des bijoux estimés à Rs 35 000.

« Sorry missié… nou p kokin»