Actualités

La 18ème session annuelle de l’IFREFI à Maurice marquée par de réelles avancées

La Financial Services Commission (FSC) et l’Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI) ont le plaisir de présenter le bilan de la 18ème session annuelle de l’IFREFI organisée à Maurice du 04 au 06 septembre 2019. Le thème de cette année « Croissance et finance durable » a mobilisé de nombreux régulateurs francophones tout au long des trois journées d’échanges consacrées au Dialogue avec la place financière, à la Réunion des Présidents puis au Séminaire.

L’évènement, officiellement inauguré lors de la Conférence avec la place financière par le Premier Ministre, Pravind Jugnauth, a connu un vif succès et a permis la mise en place de nouvelles synergies entre les membres de l’IFREFI. Venu de Paris pour l’occasion, Robert Ophèle, Président de l’AMF France, Secrétariat de l’IFREFI, précise que « La lutte contre le réchauffement climatique et la transition de nos modèles économiques appellent l’engagement de tous. Les régulateurs francophones, réunis au sein de l’IFREFI et représentant toutes les régions du globe, ont un rôle à jouer pour mobiliser la finance au service du développement durable et assurer la confiance des investisseurs. L’AMF, dans son plan stratégique 2018-2022, s’est engagée dans cette voie avec les acteurs du marché. »

La 18ème session annuelle de l’IFREFI a principalement été marquée par deux grandes avancées. D’une part, la coopération entre les autorités membres a fait un pas en avant avec la signature d’un protocole d’accord entre la FSC et la CMA du Liban ayant pour objectif de promouvoir la coopération et l’échange d’informations.

D’autre part, un consensus entre les membres présents de l’IFREFI, en faveur du développement durable, a émergé autour de trois principes, à savoir, la mobilisation de fonds en faveur de projets intégrant les critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG), la faculté de flécher et d’évaluer les investissements socialement responsables et enfin, l’harmonisation des normes à l’échelle internationale.

Harvesh Seegolam, Directeur Général de la FSC, a d’ailleurs mis l’emphase sur cette dernière condition pendant son allocution de clôture. « L’harmonisation des normes repose sur la coopération des acteurs et décideurs du secteur financier. Bien que nos trajectoires soient différentes, nous tendons tous vers le même horizon : celui d’un futur plus vert et plus inclusif. Dans ce processus, le rôle des marchés de capitaux est primordial. C’est dans cette perspective que la FSC, en tant que régulateur, œuvre à la mise en place d’un cadre favorable à l’essor de la finance durable, » a-t-il déclaré.

La session a été rythmée par un échange constant entre le secteur public et les représentants de opérateurs du secteur privé. Les différentes tables rondes de la conférence publique ont mis en évidence tant les aspirations des opérateurs que la volonté d’établir un cadre normatif transparent et incitatif de la part des pouvoirs publics.

Revenant sur le succès de l’évènement, Dr. Renganaden Padayachy, Président de la FSC, a tenu à réaffirmer que : « Les membres de l’IFREFI ont la volonté commune de construire les fondements d’un système financier résilient, alliant rentabilité financière et impact positif de la finance durable. »

Alors que la 18ème session annuelle de l’IFREFI s’achève aujourd’hui, Sami Saliba, membre exécutif du Collège de la CMA du Liban et Président de l’IFREFI, a annoncé que la prochaine session annuelle sera placée sous le haut parrainage du régulateur belge, la Financial Services and Markets Authority (FSMA), à Bruxelles en 2020.

La 18ème session annuelle de l’IFREFI à Maurice marquée par de réelles avancées