Air Mauritius: les membres de la cabin crew face à leur destin, cette semaine
Après la mise à pied d’une quarantaine de pilotes étrangers, fin de la semaine écoulée, les membres de la cabin crew seront face à leur destin à brève échéance.
Actualités

La BOM à la rescousse d’Air Mauritius ?: “Je ne peux me substituer au comité”, répond Harvesh Seegolam

“Je ne peux me substituer au comité. Tout projet sera évalué selon ses mérites”: c’est la réponse du gouverneur de la Banque de Maurice, Harvesh Seegolam, suite à une question de la presse, vendredi dernier.

Lors d’une rencontre avec la presse, le gouverneur de la  BOM est venu s’expliquer sur l’octroi de Rs 60 milliards au gouvernement et de surcroît au Consolidated Fund et la mise en place de la Mauritius Investment Corporation Ltd, dotée d’un fonds de Rs 80 milliards ( 2 milliards de US$), en vue de venir en aide aux entreprises en difficultés. Ce qui fait un total de Rs 140 milliards.

“Toute décision prise sera communiquée. A ce stade, je ne peux dire qu’elle compagnie sera financée ou pas”, a insisté Harvesh Seegolam. Compte tenu du fait que les opérations de la MIC, comprendra trois étapes: (i) Assets Management Committee; (ii) Investment Committee – processus de l’évaluation des projets – avant d’être soutenus – et (iii) à la satisfaction des résultats par l’Investment Committee, les projets seront soumis au Board. C’est à ce moment que la MIC décidera d’investir dans une compagnie ou pas, a indiqué le gouverneur.

De ce fait, en réponse à une question lors d’une émission radiophonique, dans l’après-midi de vendredi 29 mai, une nouvelle fois, par rapport à un éventuel investissement au sein d’Air Mauritius, Harvesh Seegolam a réitéré: “Ce n’est pas moi qui serai appelé à prendre une décision. Toute décision sera guidée selon  ses mérites. May be the  Investment Committee will have to investigate.”

La BOM à la rescousse d’Air Mauritius ?: “Je ne peux me substituer au comité”, répond Harvesh Seegolam